• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Mondial à Pétanque : l'équipe Courtois l'emporte au point et va en finale

Les triplettes Courtois (en orange) et Cavallo (en bleu) sur le boulodrome du Vieux-Port pour la première demi-finale du Mondial à Pétanque. / © France 3 Provence-Alpes
Les triplettes Courtois (en orange) et Cavallo (en bleu) sur le boulodrome du Vieux-Port pour la première demi-finale du Mondial à Pétanque. / © France 3 Provence-Alpes

La triplette d'Aimé Courtois, Laurent N'Guyen Van et Sébastien Da Cunha a gagné sa place pour la finale de cette 55ème édition du Mondial à pétanque La Marseillaise. Une partie magistralement orchestrée par l'appoint d'Aimé Courtois. 

Par Frédéric Guillout

A pétanque, les tireurs s'attirent les faveurs du public et des passionnés. Leurs performances assurent bien souvent le spectacle, plongeant parfois injustement dans l'ombre les pointeurs. Cette première demi-finale a elle mis à l'honneur et braqué le projecteur sur la trop discrète mais redoutable importance du point. Et un homme a incarné cette vérité : Aimé Courtois

 
Le pointeur Marseillais a en effet livré un récital éblouissant, tutoyant le bouchon sans relâche. Alors forcèment, ce travail de sape finit par rapidement payer, et son équipe menait alors 5 à 0 dès la seconde mène. On pouvait alors croire à une course en solitaire des meneurs. Mais c'était sans compter sur l'orgueil de la formation de Jean-Luc Cavallo, Olivier Zacarias et Eric D'Alessio. Les trois hommes réalisaient une mène de 5 points, et recollaient au score. 
Bien suivi au point par son milieu Sébastien Da Cunha, Aimé Courtois continuait d'exceller à l'appoint, si bien que la moindre erreur de l'équipe Cavallo se payait cash à chaque mène : 8-5, puis 9-5 et 1à à 5 à l'issue de la sixième mène. 

Aimé Courtois heureux d'aller en finale du Mondial à Pétanque
La triplette d'Aimé Courtois a battu celle de Jean-Luc Cavallo 13 à 8 et va en finale vendredi du Mondial à pétanque. - 

La mène suivante, la 7ème, s'est conclue à la longue distance de 12 mètres. Sur une nouvelle frappe de Jean-Luc Cavallo, qui a fourni beau jeu lorsqu'il a pris le tir, le but a giclé. Deux boules en main, Laurent N'Guyen Van, auteur d'une partie moyenne mais efficace, manqu le tir au point : 10 à 6. 
A la huitième mène, l'équipe d'Aimé Courtois montrait d'étonnants signes de faiblesse : 4 boules successivement perdues. Véritable tournant de la partie, ou simple coup de mou ? La triplette Cavallo ne se posait pas la question, et s'empressait de profiter en ajoutant 2 points à son capital : 10 à 8. 
La neuvième mène allait toutefois doucher leurs espoirs. L'appoint plus que moyen de l'équipe Cavallo laissait un boulevard à Sébastien Da Cunha pour glisser les deux points manquants à leur victoire : 13 à 8. Et la finale leur tendait les bras. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Karine Jouglas (06)

Les + Lus