Cet article date de plus de 6 ans

Mondial à pétanque : le tournoi des femmes est lancé

Ce mardi matin a débuté la compétition féminine, ce ne sont pas moins de 132 triplettes qui sont en lice. A l’issue de cette journée de compétition, il n’en restera plus que 32 qui joueront les seizièmes de finale.
Dès 9h mardi matin, les femmes se sont regroupées au pied du château Borély pour le tournoi qui leur est dédié dans ce Mondial. 132 triplettes se sont formées pour tenter de décrocher une victoire.

Le tournoi féminin se joue en poules de 4. Deux parties ont lieux simultanément entre deux triplettes. Les vainqueurs s’affrontent dans une nouvelle partie. La triplette qui remporte la confrontation est qualifiée.  Les perdantes se retrouvent elles aussi en duel. La triplette qui s’impose affronte dans une ultime partie la perdante du duel des gagnantes du premier tour. La triplette victorieuse est alors qualifiée.
La famille Ruggieri est bien représentée avec une triplette regroupant trois générations. Danielle la grand-mère, Catherine sa fille et Matilde la petite-fille. Issues d’une grande famille de boulistes, elles ont décidé cette année de tenter leur chance. « Pour nous l’essentiel est surtout de passer un bon moment, même si on va toutes les trois se donner à fond » précise Catherine.
Quelques mètres plus loin Haja s’échauffe. Originaire de Madagascar, elle forme une triplette de combat avec deux amies malgaches. Son mari est venue l’encourager et elle compte bien briller : « Je suis allée deux années de suite en quart et j’ai même battu Sylvette Innocenti il y deux ans ! » s’exclame-t-elle. Un moral combatif même si la jeune femme concède « il faut aussi savoir perdre ».
La concentration se lit aussi dans les yeux de Katia. Habituée des compétitions, elle arbore cette année le maillot de Monaco. « Malheureusement mes co-équipières n’ont pas pu venir, et il manquait une joueuse à cette équipe. Du coup, elle m’ont adopté » confie-t-elle dans un sourire.

Le plus dure c’est la première journée car on est pas encore entré complètement dans la compétition »


Elle ajoute « Mais j’ai vraiment à cœur de me donner à fond, surtout avec cette triplette qui a eu la gentillesse de m’accepter ».
La triplette de Saran Van der Wiel arrive de Belgique. Les trois comparses s’apprêtent à entamer leur match.

Nous venons ici en vacances et nous en profitons pour jouer à la pétanque »

Mais attention, fines compétitrices, ces Belges ont atteint les 16e de finale l’année dernière « si on pouvait faire aussi bien, ce serait génial ! ».
Pas facile de se démarquer dans ce tournoi face à de grandes championnes comme Sylvette Innocenti. Accompagnée d'Agnès Lesaine et Fabienne Berdoyes, elle a annoncé la couleur dès la première partie en écrasant ses concurrentes 13 à 3.

Suivez le Mondial à pétanque en direct

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque femmes société famille