Cet article date de plus de 5 ans

Roland Povinelli mis en examen : ce que la justice lui reproche

Le maire socialiste d'Allauch, Roland Povinelli a été mis en examen mercredi soir pour abus de confiance, faux, utilisation privative de domaine public et détournement de fonds publics. Voici ce que la justice lui reproche. 
Roland Povinelli, le maire socialiste d’Allauch avec son avocat Michel Pezet (archives)
Roland Povinelli, le maire socialiste d’Allauch avec son avocat Michel Pezet (archives) © Maxppp.
La juge d'instruction Anne Tertian n'a pas retenu les chefs de corruption, ni de trafics d'influence. Le maire d'Allauch, Roland Povinelli, 73 ans, ancien sénateur de 2008 à 2014 est poursuivi pour :

1. abus de confiance

Le chef d'accusation concerne une association, "Culture et Loisirs".

2. faux et utilisation privative de domaine public


La justice reproche à l'élu d'avoir fait usage à titre privatif d'un bâtiment communal, le Château de Fontvieille.

3. emploi fictif 


Ce volet est lié à l'emploi de sa belle-fille comme attachée parlementaire au Sénat entre 2008 et 2014. 

4. détounement de fonds publics 


Il est enfin reproché à l'élu d'avoir indûment reçu un chèque lors de la liquidation d'une association locataire d'un terrain où était installé un émetteur radio.

Selon son avocat, Roland Povinelli "rejette ces accusations" et se montre "très combatif", précisant que des "confrontations" vont être organisées.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société