Fièvre catarrhale : l'inquiétude des éleveurs

Publié le Mis à jour le

Première réunion de crise hier soir à St Martin-de-Crau, depuis la révélation d'un cas de fièvre catarrhale chez un taureau de combat, arrivé d'Andalousie. Sous le coup de mesures sanitaires, les éleveurs locaux sont très inquiets pour leurs activités.

La découverte, il y a deux jours, d'un cas de fièvre catarrhale ovine chez un troupeau de taureaux andalous, a conduit le préfet à prendre en urgence des mesures sanitaires. Pour éviter tout risque de contamination, une zone de sécurité a été décidée sur un rayon de 20 km autour de l'élevage où a été détecté le cas, sur la commune de St Martin-de-Crau..
Les mouvements d'ovins, câprins et bovins sont donc interdits dans ce secteur.
Pour les éleveurs locaux, c'est une très mauvaise nouvelle. Ce problème tombe en pleine période de corridas et de courses de taureaux, et juste avant la transhumance des moutons.
Hier, a eu lieu à St Martin-de-Crau la première réunion de crise mise en place par la préfecture.
En attendant le résultats des analyses, et à condition qu'aucun autre cas de fièvre catarrhale ne soit détecté, la cellule de crise organisera une réunion par semaine avec l'ensemble des éleveurs concernés. 
durée de la vidéo: 01 min 51
Réunion sous tension