Le détenu qui s'était évadé à Tarascon en janvier arrêté près d'Alès

Lofti Boussouak s'était échappé lors de l'attaque de la fourgonnette qui le transportait au tribunal. / © BRUNO SOUILLARD/MaxPPP
Lofti Boussouak s'était échappé lors de l'attaque de la fourgonnette qui le transportait au tribunal. / © BRUNO SOUILLARD/MaxPPP

Lofti Boussouak, qui s'était évadé le 28 janvier dernier grâce à l'intervention d'un commando armé devant le palais de justice de Tarascon a été arrêté ce jeudi matin près d'Alès.

Par Annie Vergnenegre

C'est la fin de six mois de cavale pour Lofti Boussouak. L'homme de 27 ans originaire de Nîmes était activement recherché depuis l'opération commando menée le 28 janvier devant le tribunal de Tarascon. Détenu au centre pénitentiaire de Béziers, il allait être présenté à un juge d'instruction après sa mise en examen pour vol aggravé.

Le Nîmois n'avait pas le statut de "détenu particulièrement surveillé", avait précisé le procureur de la République de Tarascon Patrick Desjardins, mais il était "dans le spectre haut de la délinquance, (...) même s'il est encore trop tôt pour parler de grand banditisme".

14 mentions sur son casier

Son casier judiciaire portait 14 mentions, des faits parfois bénins, mais aussi du trafic de stupéfiants.

Lofti Boussouak a finalement été interpellé ce jeudi 25 juillet, dans une commune proche d'Alès. Plusieurs personnes auraient été placées en garde à vue. Des perquisitions sont en cours.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un témoin raconte l'intervention à Saint-Raphaël

Les + Lus