Tour de La Provence 2024 : Mads Pedersen, Dorian Godon, Bruno Armirail ou Sam Bennett, présentation des favoris de la course

La 8ème édition du Tour de la Provence 2024 de cyclisme aura lieu cette année du jeudi 8 février au dimanche 11 février 2024 et se composera d'un prologue et de trois étapes. Parmi les engagés, un grand favori se profile, il s'agit de Mads Pedersen, le danois. À noter que les Français Dorian Godon et Bruno Armirail auront leur mot à dire également.

Le plateau de cette 8ème édition du tour de La Provence 2024 est de haute facture. Par le passé, le célèbre Nairo Quintana a remporté cette compétition en 2020 et 2022, ainsi que Thomas Voeckler en 2016, alors qui pour succéder à ces grands noms de la petite reine ? Il se murmure qu'un certain Mads Pedersen aurait toutes les caractéristiques pour remporter ce Tour 2024.

>> Découvrez le parcours de cette 8e édition du Tour de La Provence 2024

France 3 Provence-Alpes vous présente les coureurs qui seront à surveiller dès le 8 février, début de la compétition.

Mads Pedersen : le grand favori

C’est l’épouvantail de cette 9e édition du Tour de la Provence. Champion du monde en 2019 à la surprise général, le Danois de la formation Lidl-Trek s’est depuis construit un sacré palmarès. Depuis l’année dernière, il a même rejoint le cercle très fermé des vainqueurs d’étapes sur les trois Grands Tours (Tour de France, Giro et Vuelta). Le parcours de cette édition 2024 pourrait particulièrement lui convenir tant le natif de Tølløse excelle dans les sprints, les terrains vallonnés et les prologues. 

Les Français en embuscade

Cinq équipes du World Tour [le meilleur niveau mondial] vont participer au Tour de la Provence 2024. Parmi elles, quatre formations françaises : Arkéa – B&B Hôtels, Cofidis, Decathlon-AG2R et Groupama-FDJ venues avec différentes ambitions.

Decathlon-AG2R pourra jouer sur plusieurs tableaux. Les Français Dorian Godon (vainqueur du classement général de la Coupe de France 2021) et Bruno Armirail (porteur du maillot rose de leader du Tour d'Italie) ne devraient pas être loin de la victoire lors du prologue et auront une place à jouer sur le classement général. La formation savoyarde pourra compter sur la recrue phare de son mercato hivernal, Sam Bennett, pour les étapes destinées aux sprinteurs. Et si l’Irlandais n’est pas encore en forme, le jeune Pierre Gautherat (2e de la Ruta Ceramica et 4e du GP Cycliste de Marseille La Marseillaise en ce début d’année) aura son mot à dire.

La Cofidis fera front derrière son leader, Axel Zingle. Vainqueur de la Classic Loire Atlantique l’année dernière, l’Alsacien entend franchir encore un palier cette saison. Le baroudeur Alexis Gougeard, de retour chez les professionnels après une saison chez les amateurs, devrait se montrer dans les échappés.

La Groupama-FDJ s’appuiera sur le jeune Samuel Watson. Le sprinteur britannique sera à surveiller sur les arrivées au sprint. À tout juste 20 ans, Eddy Le Huitouze, spécialiste du contre-la-montre, pourrait avoir une belle carte à jouer sur le prologue. Reste à savoir dans quel état le coureur breton prendra le départ sachant qu’il a dû déclarer forfait sur le GP cycliste de Marseille après avoir été fauché par un chien à l’entraînement.

Arkéa-B&B Hôtels poussera derrière Clément Champoussin. Mais les étapes ne semblent toutefois pas assez sélectives pour permettre au grimpeur niçois de tirer son épingle du jeu. Autour de lui, l’effectif sera constitué majoritairement de jeunes coureurs. L’Espagnol Raul Garcia Pierna et le Français Baptiste Gillet, spécialistes de l’effort solitaire, pourraient se montrer à leur avantage sur le prologue. 

Et les autres alors ?

Derrière les formations appartenant au gratin mondial, 12 équipes Continental Pro (2e division mondiale) et Continental (3e niveau mondial) vont tenter d’accrocher leur nom au palmarès. Les Français de Total-Energies pourront compter sur leur sprinteur, Sandy Dujardin, ainsi que sur le puncheur, Valentin Ferron, pour tenter de décrocher une victoire.

Romain Cardis et Jérémy Lecroq, de la formation Saint-Michel-Mavic-Auber93, peuvent espérer briller sur les arrivés au sprint, tout comme l’Alsacien Hugo Hofstetter qui fait son retour dans la formation Israël - Premier Tech.

Dans le même registre, Pierre Barbier, récent vainqueur de deux étapes et du maillot vert de meilleur sprinteur du Tour de Sharjah (Émirats Arabes Unis), pourra compter sur son frère, Rudy, pour le lancer dans les meilleures conditions lors des arrivées au sprint. Les deux Beauvaisiens ont rejoint à l’intersaison la jeune formation Philippe Wagner/Bazin qui débute au niveau international.

Enfin, non loin de leurs terres, les coureurs de Nice Métropole – Côte d’Azur voudront continuer sur leur lancée du GP Cycliste de Marseille La Marseillaise. Damien Girard avait obtenu un top 10 prometteur. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité