Une opération réussie pour la Banque alimentaire des Bouches-du-Rhône

Publié le
Écrit par Corentin Miralles
Les bénévoles de la Banque alimentaire des Bouches-du-Rhône s'affairent à trier et ranger les dons.
Les bénévoles de la Banque alimentaire des Bouches-du-Rhône s'affairent à trier et ranger les dons. © FRANCE 3 PROVENCE

Comme chaque année, la Banque alimentaire a organisé pendant trois jours une collecte de denrées à travers le département.

Créées il y a 37 ans par cinq associations (Secours Catholique, Emmaüs, Armée du Salut, Entraide d’Auteuil et Entraide protestante) sur le modèle de celles existant aux États-Unis, les banques alimentaires françaises sont au nombre de 79, réparties sur tout le territoire. Aujourd'hui l'association basée sur "la gratuité, le partage, le don, la lutte contre le gaspillage alimentaire, le bénévolat et le mécénat" vient en aide à plus de deux millions de personnes en France.

Collecte de denrées

L'antenne bucco-rhodanienne est l'une des cinq plus grosses banques alimentaires françaises. Chaque année, elle organise une collecte de dons devant les grandes enseignes du département pour inciter les passants à acheter un produit afin de l'offrir aux bénévoles.

Commencée vendredi, cette récolte s'est achevée aujourd'hui. L'occasion pour Gérard Gros de faire un premier bilan"C'est une année très bonne en terme de collecte, parce que je pense que nous allons atteindre environ 370 tonnes [de dons, NDLR], ce qui est beaucoup, ça représente quand même 760 000 repas que nous allons pouvoir distribuer à nos 180 associations. Et je pense que les acheteurs dans les magasins ont bien répondu au message "pauvreté égal solidarité."

Reste maintenant aux bénévoles la fastidieuse tâche de trier, ranger et répartir les nombreux dons obtenus au cours de ces trois jours.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.