Centre Var : Montfort-sur-Argens, Cotignac et Correns en proie aux flammes

L 'incendie qui a debuté ce lundi vers 13 heures sur la commune de Correns (Var) s'est étendu aux villages voisins. Au lever du soleil, ce mardi, 560 hectares de végétation étaient partis en fumée. 600 hommes restent mobilisés sur le terrain et deux hélicoptères ont repris leurs rotations.

Ce mardi matin, le ballet des hélicoptères bombardiers d'eau a repris sur la commune de Montfort-sur-Argens.
Ce mardi matin, le ballet des hélicoptères bombardiers d'eau a repris sur la commune de Montfort-sur-Argens. © Laurent Esnault. France 3 Provence Alpes.
L'incendie qui a débuté ce lundi à la mi-journée sur la commune de Correns (Var) s'est progressivement étendu aux villages voisins de Cotignac et Montfort-sur-Argens. Au lever du soleil, ce mardi, le bilan est lourd et le sinistre toujours pas maîtrisé par les pompiers : 560 hectares de végétation sont partis en fumée. Deux hélicoptères ont repris leurs rotations et 600 hommes restent mobilisés sur le terrain.
Deux camions de pompiers et une maison ont été ravagés par les flammes, mais les secours n'ont évacué aucune habitation, et le feu n'a fait aucune victime.


Difficultés d'accès

Selon les pompiers du Var, les conditions météo ne sont pas responsables de la progression du feu, mais la chaleur et la sécheresse restent des facteurs déterminants. Le principal écueil pour les soldats du feu est la difficulté d'accès aux massifs forestiers. En l'absence de pistes forestières, les pompiers ont du faire ouvrir une voie par bulldozer pour pour atteindre des foyers importants. 
Ce mardi matin, 30 groupes de pompiers (du Var,des Boûches-du-Rhône, des Alpes de Haute-Provence et des Hautes-Alpes) luttent contre les flammes. Ils attendent le renfort de moyens aériens dans la matinée pour venir à bout de ce violent incendie. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers pompiers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter