Chasse à la glu : une pratique qui cristallise toujours écologistes et chasseurs

Dans la nuit du vendredi 19 février, une douzaine de poste de chasse à la glu ont été détruits dans le massif de l'étoile, au nord de Marseille. Une technique de capture des merles et des grives, pratiquée en Provence qui est toujours très controversée. 

Illustration. La grive, traditionnellement chassée à la glu
Illustration. La grive, traditionnellement chassée à la glu © Dominique GEST / Fédération Nationale des Chasseurs

Très mauvaise surprise de ces chasseurs lorsqu'ils découvrent samedi 20 février au matin, leurs cabanes de chasse détruites.

Pour Laurent Morazzani, président de la société de chasse de Plan-de-Cuques, voir ces cabanes ainsi démolies est un crève-cœur, une perte d'identité.

"Je suis Provençal j’ai toujours chassé en Provence les grives de cette manière-là. Perdre aujourd’hui la chasse à la glue, c’est perdre un morceau de moi-même, de mon identité à laquelle je suis profondément attaché".

Cabine de chasse à la glu détruite
Cabine de chasse à la glu détruite

Selon les chasseurs ces actes de vandalisme seraient de plus en plus nombreux. Les auteurs se sont laissés connaître par leur signature. À proximité des postes détruits, une inscription taguée :  ALF, pour Front de libération des animaux, qui regroupe des activistes radicaux de la cause animale.

Une action coup de poing qui vise les pratiquants de la chasse à la glu, comme Daniel. "Qu’on n’aime pas les activités (de chasse ndlr) libre à chacun, mais qu’on détruise les installations des uns et des autres ce n’est pas acceptable".

Une pratique contestée 

La chasse à glu est très controversée. Elle consiste à capturer des grives et des merles pour en faire des appelants. Gardé vivant leur chant permet d'appeler leur congénère, eux tués au fusil. Alors que les chasseurs défendent bec et ongles leur tradition provençale, les écologistes, eux, parlent de cruauté.

En août 2020, Emmanuel Macron avait décidé de suspendre cette pratique pour la saison. Dans les prochaines semaines, la Cour européenne de justice de l'Union européenne doit statuer sur l'avenir de cette pratique.

La France reste le seul pays de l'UE à autoriser encore la chasse à la glu. Les chasseurs appellent à une intervention rapide du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, au risque de faire la police eux-mêmes. Dans la semaine, des plaintes vont être déposées par le président de la société de chasse de Château-Gombert, à Marseille, et le président de la société de chasse de Plan-de-Cuque.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chasse sorties et loisirs nature environnement