Pas de chasse à la glu pour les grives et les merles cette année sur décision d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a décidé de suspendre cette année la chasse à la glu pour les grives et les merles. Un choix dans l'attente d'une réponse de la Cour de justice de l'Union européenne sur cette méthode de chasse controversée très pratiquée en région Provence Alpes et Côte d'Azur.
L'association One Voice a saisi le conseil d'Etat pour faire interdire la chasse à la glu en France.
L'association One Voice a saisi le conseil d'Etat pour faire interdire la chasse à la glu en France. © One Voice
C'est une chasse très controversée. La chasse à la glu. Cette pratique consiste à piéger des oiseaux avec de la colle. Elle est pratiquée notamment dans cinq départements du sud-est (Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse). 

Ce jeudi 27 août, le chef de l'Etat a pris la décision de l'interdire jusqu'à la fin de l'année 2020.
Après avoir reçu le président de la Fédération nationale des chasseurs Willy Schraen, en présence de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, Emmanuel Macron a tranché.

Le 2 juillet dernier, la Commission européenne avait une nouvelle fois demandé à la France de mettre fin "à la chasse illégale et de réexaminer ses méthodes de capture d'oiseaux", pointant du doigt notamment la chasse à la glu, pour les grives, et aux filets, pour les alouettes.

le président du groupe d’étude parlementaire «Condition Animale», ancien maire de Vence dans les Alpes-maritimes, s'est félicité sur Twitter de cette décision :

Victoire : l’Elysée décide d’interdire la chasse à la glu. Le Président des chasseurs demandait aux députés de rendre leur mandat. Ce seront les chasseurs qui devront rendre leur glu.

Loïc Dombreval, député des Alpes-maritimes

Fin 2019, le Conseil d'État avait saisi la Cour de justice de l'Union européenne pour qu'elle précise si la directive "Oiseaux" permet d'autoriser la capture à
la glu de certaines espèces d'oiseaux sauvages, sans avoir obtenu de réponse pour l'instant.
 
En décidant de fixer à zéro pour cette saison de chasse le quota de chasse à la glu pour les grives et les merles, contre 42.000 la saison dernière, Emmanuel Macron répond à la fois aux demandes des écologistes et à la Commission européenne.

La technique de cette chasse

Les petits oiseaux ainsi capturés grâce à la colle, sont mis en cage. Ils servent alors en chantant, à en attirer d'autres pour les chasseurs.Ces méthodes non sélectives de chasse, interdites par une directive de 2009 sur la protection des oiseaux sauf dérogations, sont dénoncées depuis longtemps par les associations de protection des oiseaux et les écologistes.

La France est le dernier pays en Europe à autoriser ce type de chasse.

    - Avec AFP
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chasse sorties et loisirs animaux nature emmanuel macron politique paca économie