COVID-19 : tests positifs en légère hausse dans la région, l'ARS appelle à une vigilance soutenue

Un collège participant au dispositif "vacances apprenantes" a été fermé dans le Vaucluse en raison d'un cas positif de COVID-19 détecté parmi les enseignants. Les derniers chiffres révèlent une légère accélération du nombre de cas dans la région, où 471 personnes sont toujours hospitalisées.

22/03/2020. Tests de dépistage du coronavirus à l'IHU de Marseille.
22/03/2020. Tests de dépistage du coronavirus à l'IHU de Marseille. © E. ZINI / FTV
Le dispositif "vacances apprenantes" a été suspendu au collège Paul Gauthier, à Cavaillon, pour trois jours minimum, le temps de désinfecter les locaux.
L'un des enseignants a été testé positif au COVID-19 le 7 juillet. L'identification des cas contact à tester est en cours. 

Légère accélération des nouveaux cas positifs en PACA

De nouveaux cas positifs sont encore recensés en PACA.
Depuis quelques semaines, leur courbe s'était nettement infléchie, mais dans son bilan hebdomadaire du 7 juillet, l'Agence Régionale de Santé publie des chiffres à la hausse.

En une semaine, 159 personnes ont été testées positives au COVID-19 en région PACA. La semaine passée, l'ARS avait comptabilisé seulement 126 nouveaux cas positifs.

Le virus circule encore

Les indicateurs épidémiologiques sont en baisse depuis plusieurs semaines, mais des inquiétudes renaissent en raison des gestes barrières de moins en moins respectés et de la situation internationale où certaines régions doivent être reconfinées. 

Actuellement, d'après la direction générale de la santé, la France réalise près de 300.000 tests PCR par semaine et en a effectué 2 millions depuis le déconfinement. 

Le taux de positivité de ces tests est considéré comme un bon indicateur de l'évolution de l'épidémie, et, hors Guyane, (où l'épidémie s'accélère), ce taux s'établit à 0,94%.
En clair, on compte en France un cas positif en moyenne pour 107 personnes testées, preuve que le virus circule encore. Dans la région ce taux se situe en dessous de la moyenne nationale avec 0,55% de patients testés positifs.

"Les données en PACA montrent que l'épidémie reste maîtrisée", indique Sébastien Debeaumont, directeur adjoint de l'Agence Régionale de Santé.
"Cependant sur les 28 clusters recensés dans la région depuis le début de l'épidémie, à cette heure-ci nous comptabilisons 7 clusters actifs -à partir de trois cas recensés dans une même collectivité, entreprise ou famille ndlr- preuve que le virus circule toujours", précise le directeur adjoint de l'ARS. 

En PACA, 471 personnes sont toujours hospitalisées et le nombre de personnes en réanimation, 24 à ce jour dans la région, n'a pas évolué depuis une semaine.

Vigilance recommandée 

"Il n'y a pas de rebond de l'épidémie à cette heure-ci, mais il faut appprendre à vivre durablement avec le virus", déclare Sébastien Debeaumont.

Le directeur adjoint de l'ARS constate "un relâchement" dans l'application des gestes barrières, "port du masque de moins en moins fréquent et retour des accolades et contacts physiques de salutation".
"On peut comprendre cette envie de retrouver la convivialité, mais le virus est toujours présent à bas bruit", ajoute Sébastien Debeaumont.

L'ARS rappelle ainsi sur son compte Twitter les recommandations sanitaires à maintenir. 
Ces recommandations interviennent alors que l'OMS vient de mettre en garde contre une accélération de l'épidémie au niveau mondial, et aussi sur la probable capacité du virus à se transmettre par voie aérienne, soit de manière beaucoup plus contagieuse qu'initialement envisagé.

400.000 nouveaux cas ont été enregistrés au cours du week-end dernier dans le monde d'après les chiffres de l'OMS. La pandémie a tué à ce jour au moins 539.620 personnes dans le monde.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter