• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Draguignan, Nice, Grasse : les surveillants en colère après l’attaque à la prison de Condé-sur-Sarthe

Les surveillants devant la maison d'arrêt de Grasse ce mercredi matin. / © Emmanuel Felix France 3
Les surveillants devant la maison d'arrêt de Grasse ce mercredi matin. / © Emmanuel Felix France 3

Au lendemain de l'attaque terroriste dans la prison de Condé-sur-Sarthe dans l'Orne, les surveillants des maisons d’arrêts sont mobilisés pour faire entendre leur colère. Ils sont une cinquantaine à Nice et Grasse a manifester. Le mouvement touche aussi Draguignan.

Par @annelehars

Le détenu qui a blessé deux surveillants de la prison de Condé-sur-Sarthe dans l'Orne, dont un grièvement, a affirmé "vouloir venger" l'auteur de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg, a annoncé ce mardi soir le procureur de la République de Paris. La ministre de la Justice Nicole Belloubet a qualifié d'"attaque terroriste" cette agression au couteau.Rassemblement à Draguignan :
Rassemblement à Draguignan ce 6 mars. / © Francis Huss France 3
Rassemblement à Draguignan ce 6 mars. / © Francis Huss France 3

En réponse à ces faits, les gardiens de prison sont ce mercredi en grève. Philippe Abime représentant Force Ouvrière pour la région Provence Alpes Côte d'Azur nous a confirmer que les manifestants se sont rassemblés ce matin dès 6 heures. "Ils étaient une trentaine à Grasse et une vingtaine à Nice."
Des surveillants retardent à cette heure leur prise de service et se rassemblent devant les portes.

Des actions sont aussi menées à Tarascon, Avignon ou encore Marseille.
Cette opération devrait perturber les parloirs programmés ce jour. La prison d'Alençon-ondé-sur-Sarthe est elle aussi bloquée par des surveillants.

A lire aussi

Sur le même sujet

L'emploi dans le nautisme

Les + Lus

Les + Partagés