L'écrivaine française Linda Lê reçoit le prix Prince Pierre de Monaco

S.A.R. la Princesse de Hanovre entourée par (de gauche à droite) : Jukka Tiensuu, Arthur Jafa, Linda Lê, Grégory Le Floch, Aurélie Razimbaud et Georges Didi- Huberman. / © Direction de la Communication / Michael Alesi
S.A.R. la Princesse de Hanovre entourée par (de gauche à droite) : Jukka Tiensuu, Arthur Jafa, Linda Lê, Grégory Le Floch, Aurélie Razimbaud et Georges Didi- Huberman. / © Direction de la Communication / Michael Alesi

En cette saison de sprix litteraires, l'un des premiers à tom ber est celui de Monaco. Le Prix Littéraire Prince Pierre de Monaco vient d'être en effet décerné à l'écrivaine française d'origine vietnamienne Linda Lê.

Par ALH avec AFP

Le prix Prince Pierre de Monaco a été créé en 1951. Il honore chaque année un écrivain d'expression française de renom pour l'ensemble de son oeuvre, et est doté d'un prix de 25.000 euros. 

Linda Lê est née en 1963 à Dalat, au Vietnam. En 1969, sa famille part à Saïgon pour fuir la guerre. Au lycée français, elle se prend de passion pour Victor Hugo et Balzac. En 1977, elle quitte le Vietnam pour la France.

Critique au Magazine Littéraire, Linda Lê éprouve depuis toujours un amour pour la langue française. Son style "associe une sorte de lucidité immédiate, une vérité rigoureuse et une élégance verbale.

“Dès l'enfance, j'ai développé une gourmandise pour tout ce qui me semblait colossal, démesuré,” délcariat l'auteur à Télérama en 2010.
.

Dans chacun de ses romans se met en scène un combat, personnel ou imaginaire ("Les Trois Parques", "Les Aubes", "Lettre morte"), où la sérénité de l'écriture contraste avec la brutalité de la situation", relève le communiqué de la Fondation. 

Elle a été traduite en anglais, en néerlandais et en portugais.
 

Son premier roman, "Un si tendre vampire", était paru en 1986 à La Table Ronde, mais c'est principalement aux Éditions Christian Bourgois qu'elle publiera ensuite
ses romans, nouvelles et essais, sauf "Les Évangiles du crime", très remarqué à sa parution en 1992, chez Julliard, et qui sera ensuite réédité chez Christian Bourgois.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus