• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Européennes : Renaud Muselier (LR) “l’explosion de la classe politique de l’élection présidentielle qui se poursuit”

Pour Renaud Muselier (LR): "C’est l’explosion de la classe politique de l’élection présidentielle qui se poursuit." / © Thomas SAMSON / AFP
Pour Renaud Muselier (LR): "C’est l’explosion de la classe politique de l’élection présidentielle qui se poursuit." / © Thomas SAMSON / AFP

Le président de la région PACA, eurodéputé sortant lui même a été un des premiers à réagir aux premiers résultats des élections européennes. Pour Renaud Muselier (LR): "C’est l’explosion de la classe politique de l’élection présidentielle qui se poursuit."

Par @annelehars

Renaud Muselier président de la région Provence Alpes et Côte d'Azur, élu Les Républicains s'est exprimé ce dimanche soir vers 22 heures alors que les résultats des élections européennes confirmaient une 4e place pour son parti politique.

Selon lui "le premier enseignement de ce scrutin réaffirme le Parti Populaire Européen (Le groupe du Parti populaire européen (groupe PPE) est le principal des huit groupes politiques du Parlement européen NDLR) comme premier parti du Parlement européen.

Néanmoins la poussée des « petits partis » compliquera la gouvernance du Parlement et la recherche de majorité. Au niveau national, le principal enseignement restera l’intérêt des Français pour les élections européennes.
Malgré toutes les prédictions, avec une participation de 52% en hausse de 9,5 points par rapport à 2014, soit 5 millions d’électeurs supplémentaires, je me félicite de cette hausse significative pour un scrutin aussi important.
Il faut remonter à 1994 pour retrouver un tel niveau de participation.

L’opération cynique du Président de la République de polarisation de l’élection autour de deux listes, celle du Rassemblement national et celle de la République En Marche a parfaitement fonctionné.

Elle est extrêmement dangereuse, car elle place, de facto, le Rassemblement national au 2 ème tour. Par ailleurs, adopter cette stratégie c’est prendre le risque de céder, un jour, le pouvoir à l’extrême droite. La percée des Verts est tout à fait remarquable.
Tout le reste de l’offre politique sort considérablement affaiblie de ce scrutin. Il faut noter la différence significative entre le vote rural et le vote urbain. La France sort donc considérablement divisée de ce scrutin européen. Aujourd’hui, c’est l’explosion de la classe politique de l’élection présidentielle qui se poursuit."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de G.Legay au rapport de Médiapart

Les + Lus