Plusieurs lycéens pris de vomissements pendant une classe verte dans les Hautes-Alpes, le plan blanc déclenché

Près de 30 élèves ont été admis aux urgences de l’hôpital de Briançon ce jeudi. Victimes de vomissements, la plupart ont pu regagner le centre de vacances. Des analyses sont en cours pour évacuer un risque de toxi-infection.

La classe verte a mal tourné. Jeudi 2 mai, 29 lycéens d'un groupe de 115 élèves ont été admis aux urgences de l’hôpital de Briançon, a indiqué la Préfecture des Hautes-Alpes. Six d'entre eux étaient pris de vomissements. Ces enfants passaient des vacances dans une classe verte de spéléologie à Vallouise-Pelvoux.

Le plan blanc a été déclenché. Les premières analyses conduites par les services de l’Agence Régionale de Santé (ARS) font état d’une contagion de gastro-entérite et non d’une toxi-infection collective alimentaire. Des analyses supplémentaires sont en cours. 

Un afflux massif de patients

Les adolescents sont scolarisés dans un lycée de Savigny-sur-Orge, dans l'Essonne. Face à un afflux massif de patients, le Groupement Hospitalier de Territoire Alpes du Sud a annoncé sur sa page Facebook avoir déclenché le plan blanc "afin de garantir la continuité des soins tout en assurant la prise en charge de l’afflux aux urgences."

Les services de l’Agence Régionale de Santé (ARS) et les services vétérinaires de la Direction Départementale de l’Emploi, du Travail, des Solidarités et de la Protection des Populations (DDETSPP), réalisent actuellement des analyses à la fois sur l’eau potable et sur les repas consommés, pour exclure définitivement toute suspicion de toxi-infection alimentaire collective, assure la Préfecture.

Les premiers cas déclarés sont guéris et ont pu regagner le centre de vacances.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité