Dans cette station de ski des Hautes-Alpes, poney et chevaux assurent la remontée mécanique

A Saint-Léger-les-Mélèzes les remontées mécaniques ont laissé place à des poneys et des chevaux de traits, en période de crise sanitaire. Pour l’école de ski, c’est un moyen d’assurer des cours, malgré les restrictions.

Les remontées mécaniques fermées en raison de l’épidémie de Covid-19 ? A Saint-Léger-les-Mélèzes, ce n’est (presque) pas un problème !

Une discipline appelée ski-joëring

Dans cette station familiale des Hautes-Alpes, un cheval ou un poney attelé tracte les élèves de l’école de ski jusqu’à une piste bleue ou verte. "Deux poneys peuvent remonter quatre enfants, un cheval de trait peut tracter un groupe de huit enfants et le moniteur", explique Frédéric Degril, directeur de l’Ecole de ski français (ESF) à Saint-Léger-les-Mélèzes. 

Les chevaux sont habitués, ils pratiquaient déjà cette discipline, appelée ski-joëring, en centre équestre.

Si Frédéric Degril reconnaît que ce dispositif "a permis que les familles venues passer les fêtes de fin d’année dans nos stations de faire du ski", il espère que les remontées mécaniques rouvriront bientôt, car avec des pistes ouvertes uniquement aux élèves de l’école de ski, la fréquentation baisse, forcément.

Mais les moniteurs ne s’attendaient pas à ce que ce dispositif plaise autant à leurs élèves. Aujourd’hui, ils envisagent de le pérenniser, après la réouverture des remontées mécanique.

Malgré ces nouveautés les tarifs des cours n’ont pas changé par rapport aux années précédentes. Pour le forfait avec une remontée à cheval, il faut compter 10€ pour deux heures, en plus du prix de la leçon.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité