GAP : BlaBlaCar au secours des zones rurales

collaboration entre Blablacar et ouibus, filiale de la SNCF, en période de grève / © Philippe LOPEZ / AFP
collaboration entre Blablacar et ouibus, filiale de la SNCF, en période de grève / © Philippe LOPEZ / AFP

En cette période de grève, la SNCF, annonce une collaboration avec BlaBlaCar, via sa filiale Ouibus. Objectif : proposer plus de trajets les jours de grève, notamment à Gap. 

Par VS avec AFP

Ouibus, filiale d'autocars de la SNCF et BlaBlacar vont collaborer en période de grève. Comment ? En partageant certaines de leurs offres de transport sur leurs plateformes respectives.

Et concrètement ?



BlaBlaCar va intégrer dans son offre des places sur des autocars Ouibus les jours de grèves à la SNCF. Elles figureront sur quatre axes
très fréquentés: Paris-Lyon, Paris-Toulouse, Paris-Caen et Paris-Orléans.
Ouibus va intégrer sur son site 20 trajets en covoiturage proposés par BlaBlaCar, parmi lesquels Gap, particulièrement touché par les grèves ferroviaires.

A Gap, la sensation d'être oublié



Dans les Hautes-Alpes c'est particulièrement la galère pour les usagers du rail. En zone rurale, la SNCF a déprogrammé tous les TGV et TER. Grosse répercussions sur les commerçants.
Les usagers des zones rurales se considèrent comme les oubliés du rail et certains commerçants dont l'économie dépend du flux ferroviaire
sont désabusés.


A Gap, les oubliés du rail


A lire aussi

Sur le même sujet

Marseille : marche blanche pour Engin

Les + Lus