• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Hautes-Alpes : fièvre charbonneuse, disponibilité des vaccins

54 bêtes sont mortes dans le département principalement des bovins / © image France 3 Provence-Alpes
54 bêtes sont mortes dans le département principalement des bovins / © image France 3 Provence-Alpes

Suite à l'épidémie de fièvre charbonneuse qui frappe le département des Hautes-Alpes, dans un communiqué, la préfecture fait le point sur la disponibilité des vaccins : 200 flacons ont été livrés, 450 vont arriver d'ici la fin du mois et 400 autres vont être livrés d'ici fin septembre

Par Marc Civallero

Depuis le 28 juin, plusieurs élevages d’ovins, de bovins et d’équidés sont touchés par la fièvre charbonneuse dans le département des Hautes-Alpes. Actuellement, 23 foyers de fièvre charbonneuse sont confirmés. Sur l’ensemble de ces foyers, 54 bêtes sont mortes, en large majorité des bovins.

Face à cette situation la préfecture des Hautes-Alpes, dans un communiqué, fait le point sur la disponibilité des vaccins, elle déclare :

"Dès les premiers cas de fièvre charbonneuse et avant l’arrêt de l’activité estivale du seul laboratoire européen, situé en Espagne, produisant un vaccin contre la fièvre charbonneuse, 200 flacons permettant de vacciner 5 000 bovins ou 10 000 ovins ont été  commandés et rapidement livrés. Ces doses vaccinales permettent de traiter en priorité les animaux des foyers déclarés. 400 flacons supplémentaires seront livrés par le laboratoire d'ici la fin septembre."

De plus compte tenu de l'urgence la préfecture explique qu'elle avait demandé au ministère de l'agriculture et de l'alimentation de solliciter tous les pays européens pour mobiliser les stocks qui seraient disponibles. Le communiqué donne plus de précisions :

"C'est ainsi que 450 flacons correspondant à 9000 doses bovines ou le double d'ovins, seront disponibles d'ici la fin de la semaine prochaine. 12 000 doses supplémentaires
devraient être disponibles dans une quinzaine de jours."


Par ailleurs, la préfecture rappelle que toutes les précautions sont prises pour que les produits animaux mis régulièrement sur le marché de la consommation soient sains.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus