VIDEO. Risques de noyade : profiter des rivières des Hautes-Alpes sans danger

Après un mois de mai exceptionnel, les pics de chaleur attendus en juin incitent à la baignade dans les rivières des Hautes-Alpes. Un bain qui n'est pas toujours sans danger notamment en raison des courants.

Les Gorges de la Méouge attirent nombre de familles dès l'arrivée des premières chaleurs. Elles sont faciles d'accès. Mais avec les décrues, les mouvements de pierre et de branchage, la rivière change au fil des saisons.

Un endroit qui est sûr une année peut devenir dangereux le printemps suivant. Si les habitués restent vigilants, les pompiers sensibilisent les touristes, de plus en plus nombreux.

Selon le commandant Philippe Tarroux, coordinateur de l’équipe nautique des sapeurs-pompiers du SDIS des Hautes-Alpes, "les dangers ne sont pas forcément visibles depuis la surface. On peut repérer des chutes d’eau qui peuvent créer des mouvements très puissants. Elles peuvent emporter un éventuel baigneur vers le fond et l’empêcher de remonter naturellement vers la surface".

Trois accidents ont eu lieu durant le week-end de l'Ascension. Des débuts de noyade, heureusement sans conséquence. 

Les pompiers conseillent de favoriser les endroits où l'on a pied, meilleure manière de profiter sereinement de ce site exceptionnel.