• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

L'OGC Nice assure sa place en Europa League

L'OGC Nice jouera la ligue europa la saison prochaine / © FRED TANNEAU / AFP
L'OGC Nice jouera la ligue europa la saison prochaine / © FRED TANNEAU / AFP

Nice a fait honneur à son billet pour la Ligue Europa en allant gagner (3-2) avec panache à Guingamp, samedi, lors de la 38e et dernière journée du Ligue 1.

Par AFP

Les hommes de Claude Puel ont joué le jeu jusqu'au bout et seule la victoire de Monaco face à Montpellier les prive d'une troisième place qualificative pour la Ligue des Champions, au terme d'une saison exceptionnelle. Nice a une nouvelle fois impressionné par une prestation collective aboutie, samedi soir au Roudourou. Sa marque de fabrique tout au long de la saison.

Jusqu'à 71 % de possession

Son début de match fut un modèle du genre. Comptant jusqu'à 71% de possession de balle, les joueurs de Claude Puel investirent immédiatement le camp breton et ouvrèrent logiquement la marque par Alassane Pléa qui, à la suite d'un gros travail de Vincent Koziello, trompa Jonas Lössl d'une frappe enroulée (1-0, 2e). Sur courant alternatif, Hatem Ben Arfa, d'abord excessivement nonchalant, aurait pu doubler la mise s'il n'avait pas manqué sa reprise de volée, seul au second poteau (5e).

Souvent brillants dans l'animation offensive, les Niçois ont en revanche été beaucoup plus hésitants sur le plan défensif permettant aux Guingampais d'égaliser sur leur première incursion lorsque Thibault Giresse a trouvé Jimmy Briand qui s'est débarrassé de Paul Baysse avant de servir Mevlüt Erding (1-1, 19e).

Portés par Koziello

Portés par un Koziello monstrueux de justesse et de vista, les Niçois ont continué à appuyer sur une défense regroupée qui s'en est remis encore à Jérémy Sorbon pour contrer les tentatives de Pléa (39e) et Valère Germain (43e). Leur domination finit tout de même par payer lorsque la frappe de Seri à l'entrée de la surface, détournée par Christophe Kerbrat, prit Lössl à contre-pied (2-1, 45e).

Dernier mot par Plea

Mais les contres bretons leur firent toujours aussi mal et Genevois, surpris par l'appel de Briand, trompa son propre gardien en voulant s'interposer (55e). Les Azuréens ont eu le dernier mot par Pléa sur un centre de Ben Arfa (3-2, 62e). Il n'y aura donc pas de regrets pour les partenaires de Valère Germain, à l'issue d'une victoire à l'image de la saison, spectaculaire et convaincante.

 

Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus