Le préfet de police dénonce les violences contre les forces de l'ordre

Laurent Nunez dénonce les violences contre les policiers et les gendarmes et salue la détermination des forces de l'ordre dans l'accomplissement de leurs missions.

Mercredi 12 août, à Marseille, le conducteur d'un scooter a renversé délibérément un fonctionnaire de la CRS 61 le blessant très sérieusement avant de prendre la fuite. L'un des auteurs présumés a été interpellé, des recherches sont toujours en cours pour appréhender son complice.
Samedi 15 août, à Arles, le conducteur d'un véhicule a percuté de plein fouet un véhicule de police pour se soustraire à un contrôle routier. Les policiers sont parvenus à interpeller le conducteur et le passager du véhicule en fuite.
Le même jour, à Salon-de-Provence, le conducteur d'un véhicule a tenté de renverser un policier après avoir refusé d'obtempérer à une opération de contrôles d'identité ordonné par le Procureur de la République. Sommé par le policier de se stopper son véhicule, le conducteur l'a percuté et a été blessé par un tir du policier. Le conducteur du véhicule, après avoir reçu des soins, ainsi que le passager ont été placés en garde à vue.
Tôt ce matin, à Marseille, un équipage de police a été la cible d'un tir alors qu'il tentait d'intercepter des individus suspectés d'avoir participé quelques minutes auparavant à un vol à main armée. Le tir d'un malfaiteur a atteint le véhicule des policiers sans les toucher. L'un d'eux a répliqué en tirant à plusieurs reprises. Alors que le véhicule de police était immobilisé, le pneu avant étant crevé par une balle tirée par les malfaiteurs, les agresseurs ont repris leur fuite. Ils font toujours l'objet de recherches actives.

Selon la préfecture, ces faits illustrent les efforts accomplis sans relâche et les risques que prennent les personnels des forces de l'ordre pour lutter contre la délinquance et assurer la protection des personnes et des biens. A l'ensemble de ces personnels, le préfet de police tient à exprimer sa profonde reconnaissance et son soutien plein et entier pour poursuivre leur mission au bénéfice de la sécurité et de la tranquillité publiques.