Ligue 1 - Nantes prend Nice à son propre jeu

Le FC Nantes a décroché sa troisième victoire de la saison en déplacement, en surprenant (2-1) une équipe de Nice trop friable et qui cale, mercredi en match en retard de la 9e journée de Ligue 1, reporté en raison de fortes pluies.

La flamboyante équipe de Nice (cinq victoires et 26 buts marqués) s'est refroidie: elle n'a pris qu'un point sur ses trois derniers matches.
La flamboyante équipe de Nice (cinq victoires et 26 buts marqués) s'est refroidie: elle n'a pris qu'un point sur ses trois derniers matches. © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
La flamboyante équipe de Nice (cinq victoires et 26 buts marqués) s'est refroidie: elle n'a pris qu'un point sur ses trois derniers matches. Tous les buteurs de la soirée ont inscrit leur premier but de la saison: Alexis Alegue  (11) et la recrue Kolbeinn Sigthorsson (70) pour les Canaris, et Romain Genevois (42) pour les Niçois. Nantes grimpe à la 7e place et Nice (8e) semble rentrer dans le rang après un mois d'octobre euphorique.

Comme le 3 octobre, où le match avait été reporté en raison de fortes pluies tombées sur la région, Nantes a ouvert la marque très vite. Dangereux sur leurs rares ballons dans l'entame, les Canaris tiraient profit du pressing adverse très allégé et d'un placement défensif élastique à l'image du jeune attaquant camerounais Alegue, 19 ans le 23 décembre, qui fêtait sa première titularisation en reprenant victorieusement du gauche le centre d'Iloki (0-1, 11). L'ouverture du score n'avait pas effacé le manque criant de réalisme offensif du FCN. Iloki hésitait, et le gardien azuréen remportait son duel (31). Le même Hassen récidivait sur sa ligne peu après sur la tête piquée de Vizcarrondo.

Sigthorsson enfin!

Nice accélérait, et parvenait à égaliser sur un nouveau coup franc de son étoile. A la lutte avec Bodmer, Vizcarrondo prolongeait involontairement au premier poteau où Romain Genevois, de retour après cinq mois d'absence sur fracture, surgissait (1-1, 42). Le défenseur portait ainsi à 13 le nombre de buteurs Niçois, soit plus qu'aucun autre club de L1. La volonté azuréenne d'aller de l'avant se renforçait au retour des vestiaires, mais ni Germain bousculé dans la surface par Sabaly (56), ni A. Mendy (but refusé justement pour hors jeu 62e) ne pouvait la concrétiser.

Rencontre animée

Dans une rencontre animée et rythmée, Nice s'exposait aux combinaisons adverses. Sur celle amorcée par Alegue et Ijoki, l'attaquant international islandais Kolbeinn Sigthorsson, dans les 6 mètres, ouvrait (enfin) son compteur but en reprenant le centre fort de Bammou (1-2, 70), après douze matches à blanc. Nice, dans un passage plus compliqué depuis sa défaite  à Ajaccio (3-1) et le nul (0-0) dimanche devant Lille, concédait sa troisième défaite de la saison à la maison. Et dimanche le Gym va à Marseille.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ogc nice football sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter