• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : déraillement d'un TGV en gare Saint-Charles, témoignages de voyageurs

De nombreux voyageurs ont passé la nuit à la gare suite au déraillement du TGV / © image France 3 Provence-Alpes /Antoine Wernert
De nombreux voyageurs ont passé la nuit à la gare suite au déraillement du TGV / © image France 3 Provence-Alpes /Antoine Wernert

De nombreux voyageurs se sont retrouvés bloqués en gare Saint-Charles à Marseille suite au déraillement d'un TGV hier, vendredi, en début de soirée. Certains ont passé la nuit dans des rames de train mis à disposition par la SNCF. Ce matin, ils témoignent. 

Par Marc Civallero avec AFP

Ce matin lors d'une conférence de presse la SNCF a expliqué que le déraillement d'un TGV à la gare Saint-Charles à Marseille survenu hier soir, vendredi 24 août, va entraîner des perturbations sur le trafic pendant "plusieurs jours".

Parti à 14H37 de Paris, le TGV 6045 est "sorti de la voie" à l'entrée de la gare, à son bord il y avait 350 voyageurs mais l'accident n'a fait aucune victime.

Le trafic a été bloqué pendant plusieurs heures puis certains trains ont recommencé à circuler mais de nombreux passagers ont dû dormi dans des rames de train mis à disposition par la SNCF. 

Ce matin, ils témoignent, des témoignages recueillis par Noémie Dahan et Alexandre Lepinay
Déraillement d'un TGV en Gare Saint-Charles
Témoignage de passager
Déraillement d'un TGV en gare Saint-Charles
Témoignage de passager
Déraillement d'un TGV en gare Saint-Charles
Témoignage de passager
Déraillement d'un TGV en gare Saint-Charles
témoignage de passager

Ce samedi matin, seules 9 voies sur 16 sont disponibles pour les trains, le travail de relèvement et de dégagement du TGV touché sera assez long certainement jusqu'à dimanche la SNCF devra ensuite réparer les voies touchées, et cela prendra plusieurs jours, jusqu'à lundi voire mardi.

Le trafic ne sera pas totalement rétabli avant trois ou quatre jours

 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du colonel Jacques Baudot, SDIS 83

Les + Lus