Marseille : un homme placé en détention après avoir brûlé son chien au 3e degré

Le chiot Iboo a été retrouvé agonisant dans le 5e arrondissement de Marseille, brûlé et l'œil crevé. Au terme d'une enquête, son maître a été interpellé et écroué jusqu'à son procès. 

Iboo a été frappé et brûlé par son propriétaire avant d'être retrouvé jeté dans une poubelle.
Iboo a été frappé et brûlé par son propriétaire avant d'être retrouvé jeté dans une poubelle. © SPA Marseille Provence

C'est d'abord un voisin qui a donné l'alerte. Le 19 février, la SPA Marseille Provence est contactée pour les hurlements d'un chiot. Le voisin identifie formellement l'origine des cris et donne l'identité de l'homme qui bat son chien quand il rentre le soir. 

Lorsque la SPA et la police se rendent sur place, le maître est avec le chiot à l'intérieur de l'habitation, mais ne sort pas des heures durant. Il n'est alors pas possible de forcer l'ouverture, le parquet estimant alors qu'il n'y a pas assez d'éléments. 

Le lendemain, Iboo, 3 mois, est retrouvé par des passants dans le 5e arrondissement "jeté dans un conteneur poubelle qui ne s'ouvre pas", explique Xavier Bonnard, président de la SPA Marseille Provence.

Le chiot est dans un état critique. Il est brûlé à plus de 80% au 3e degré et a un œil crevé.

Le chiot souffre de brûlures sur plus de 80% du corps.
Le chiot souffre de brûlures sur plus de 80% du corps. © SPA Marseille Provence

Iboo est finalement retiré de la poubelle, emmené à la fourrière, puis pris en charge par la SPA qui dépose une plainte. Une enquête est alors ouverte pour retrouver le maître du chien.

Le maître interpellé

Deux jours plus tard, l'homme est interpellé mais refuse de donner son identité, rapporte Xavier Bonnard. L'homme aurait alors fait croire qu'il était fou avant de parvenir à prendre la fuite lors de l'examen psychologique. 

La police du 4e arrondissement réussit finalement à retrouver sa trace dans un squat de la ville, malgré son changement d'apparence. "Il s'est rasé la tête", témoigne Xavier Bonnard. 

L'individu est interpellé et placé en garde à vue avant de passer en comparution immédiate. La SPA, qui s'est portée partie civile, tombe des nues à l'énoncé de son casier judiciaire : "Viol en réunion, vols, escroqueries, détournement d'identité...", liste Xavier Bonnard.

La juge suit la réquisition du parquet et place l'homme en détention provisoire jusqu'à son procès, le 8 avril. 

"On est très contents, c'est une victoire de voir que le parquet de Marseille ne rigole pas avec la cause animale", témoigne le président de la SPA Marseille Provence.

La SPA lance une cagnotte en ligne pour soigner Iboo

Une cagnotte leetchi a été ouverte par la SPA Marseille Provence pour pouvoir soigner le chiot. "Si le montant de la cagnotte est dépassé, cela servira à soigner d'autres chiens, car hélas, ces situations sont récurrentes"

Iboo reçoit des soins tous les jour pour soigner ses brûlures.
Iboo reçoit des soins tous les jour pour soigner ses brûlures. © SPA Marseille Provence

Jeudi, Iboo a été énucléé (ablation de l'œil). "L'opération s'est bien passée", déclare la SPA sur Facebook.

"Ca va un peu mieux mais il n'est pas sorti d'affaire", rapporte Xavier Bonnard. L'animal doit encore être soigné durant une "longue période" pour ses brûlures.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature faits divers justice société