Cet article date de plus de 5 ans

Mondial à pétanque : avec Molinas, Foyot vise l'histoire

L'Histoire mouvante de la pétanque confère à la Marseillaise une aura sans cesse renouvellée. Les enjeux varient au grè des forces en présence, mais le compteur d'étoiles au maillot reste capital. Les sept sacres d'Albert Pisapia planent encore sur le Mondial.... Foyot se défie de l'égaler.
Cinquante-cinq ans, et pas une ride ! Mieux, la Marseillaise semble rajeunir chaque année ! Son élixir de jouvence ? La passion communicative de ses participants et afficionados, et les nouvelles générations de joueurs qui successivement liftent son image. Et le Mondial possède une Histoire et un héritage fabuleux. Des légendes s'y sont créées, des mythes se sont gravés dans son marbre. Sa statue du Commandeur porte les traits du défunt Albert Pisapia, toujours indétrônable avec ses septs couronnes. Mais certains joueurs pourraient bien prendre place à ses côtés au Panthéon Marseillais....


Alliance historique de générations ?


Dans cette quête du Graal, un nom vient immédiatement à l'esprit : Marco Foyot, le Prince aux six victoires. Et cette année, Foyot sera porteur de symboles qui titilleront le destin. En effet, il fêtera les quarante ans du légendaire triplé réalisé en 1974, 1975 et 1976, avec Melis et Authieu. Un clin d'oeil de Dame Marseillaise ?  La composition de son équipe en elle-même reste chargée de symboles. Son pointeur Antoine " Vigo" Dubois a lui triomphé 4 fois déjà sur le Vieux-Port. Il pourrait donc entrer dans le club très fermé des 5 victoires, et s'élançait en quête du record de Pisapia. Et puis aussi, la pépite Tyson Molinas. On se souvient tous de ses larmes après la finale perdue l'an dernier, de l'émotion de ce minot surdoué dont le bras l'a propulsé parmi les meilleurs joueurs au monde. Cette nouvelle édition de cette passionnante Marseillaise pourrait vibrer et atteindre l'ébullition au fil des tours passés par cette triplette là. Leur victoire se gorgerait de symboles et de records. D'abord, la septième couronne si ardemment désirée par le grand Foyot, et la consécration de Tyson Molinas, qui deviendrait alors à 17 ans le plus jeune joueur à inscrire son nom au palmarès. Mais surtout, la splendide alliance de deux générations, l'union d'un monstre déjà légendaire de la pétanque avec le plus grand espoir actuel de la pétanque française, et donc mondiale. Suivons-les de près, ils vont peut-être écrire l'Histoire....

Vivez en direct le mondial à pétanque sur france3provencealpes.fr


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque