De Nice à Marseille : la Méditerranée menacée par le plastique

600 000 tonnes de déchets plastiques sont rejetées chaque année en Méditerranée dont 11 200 par la France selon un rapport alarmant de l'organisation de protection WWF.  En visite ce samedi dans les Bouches-du-Rhône, la ministre de la transition écologique Brune Poirson doit s'exprimer sur le sujet.

Intitulé "Stoppons le torrent de plastique", le rapport dévoilé par WWF révèle notamment une concentration de déchets plastiques "particulièrement élevée près de Marseille, Nice et de la Corse. En cause, un taux de mise en décharge partciulièrement élevé (40 % à Marseille et 75 % en Corse), renforcé par la présence de "décharges à ciel ouvert".

Lanceur d'alerte

Lutter contre les décharges sauvages, c'est justement le cheval de bataille de Jean-Yves Sayag. Sur les réseaux sociaux, ses photos et vidéos de sites naturels jonchés de déchets créent l'émoi. Lanceur d'alerte, il interpelle régulièrement les pouvoirs publics.
Sa voix a semble-t-il porté... puisque le Marseillais sera reçu ce samedi 8 juin par la ministre de la transition écologique Brune Poirson, en visite à La Ciotat. "Je veux l'alerter sur le danger de ces décharges sauvages" nous a-t-il confié quelques heures avant de la rencontrer. Il espère que des annonces fortes seront faites.

Journée mondiale des océans

Au lendemain de la publication du rapport de WWF, Brune Poirson devrait s'exprimer sur la question de la pollution plastique en mer Méditerranée. A l'occasion de la journée mondiale des océans, la ministre participera à une expédition en mer. Il est notamment prévu l'exploration par une équipe de plongeurs d'une grotte sous-marine fréquemment envahie de déchets plastiques.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité