• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Seborga : coup d'Etat en Principauté

La Principauté de Seborga en Italie, où le Français Nicolas Mutte revendique la couronne de Marcello 1er. / © France 3
La Principauté de Seborga en Italie, où le Français Nicolas Mutte revendique la couronne de Marcello 1er. / © France 3

La Principauté de Seborga, au-dessus de Vintimille en Italie, revendique son autonomie depuis 60 ans. Aujourd'hui Marcello 1er, son Prince élu, s'insurge contre les agissements de deux Français qui se sont autoproclamés Roi et Chancelier de Seborga... Histoire vraie...

Par Jacqueline Pozzi

Administrativement, Seborga est une commune italienne d'environ 300 habitants, dans la province d'Imperia.

Mais c'est aussi une Principauté, une micronation qui depuis les années 50 revendique l'indépendance par rapport à la République italienne.

Cette revendication, très sérieuse, est basée sur une bizarrerie historique : en 954, le comte de Vintimille a cédé le fief de Seborga aux abbés de Lérins. Ils en font une principauté ecclésiastique qui va durer huit siècles. Quand Victor-Amédée II de Sardaigne achète la principauté de Seborga, en 1729, il omet d'en payer le prix... ce qui explique que Seborga ne sera jamais mentionnée dans aucun traité ultérieur. 

Dans les années 1950, des habitants commencent donc à revendiquer la réactivation de l'indépendance de Seborga. La Principauté est proclamée en 1963 quand le fleuriste du village, Giorgio Carbone, est élu prince. Il le restera jusqu'à sa mort en 2009.

Aujourd'hui, son successeur élu, le Prince Marcello 1er, se bat contre les envahisseurs. Les frères Mutte, deux Français, via Internet se sont autoproclamés, via Internet, Roi et Chancelier de Seborga.

La plaisanterie ne fait pas rire Marcello 1er, ni son gouvernement, qui nous ont donné rendez-vous sur la place historique de Seborga pour une protestation officielle. Reportage.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus