Brignoles : des sapeurs-sauveteurs de l'UIISC 7 au secours des Boliviens

Comme promis lors du G7, la France mobilise des moyens pour lutter contre les incendies qui touchent l'Amazonie. Parmi la quarantaine de sapeurs-sauveteurs de la sécurité civile sollicités pour rejoindre le front du feu en Bolivie, figurent quatre pilotes de drônes de l'UIISC brignoles. 

L'Unité d'Instruction et d'Intervention de la Sécurité Civile (UIISC) de Brignoles envoie quatre pilotes de drônes avec leurs appareils en Bolivie. Ces experts rejoignent la quarantaine de sapeurs-sauveteurs militaires que la France met à disposition des autorités boliviennes pour lutter contre les gigantesques incendies en Amazonie.

Le rôle des quatre pilotes de drones de la région consistera à réaliser des missions de reconnaissance et à localiser les feux.
Leur présence est d'importance. Sans cartographie locale en pleine jungle amazonienne, les drones vont permettre de repérer les chemins, et de donner des indications pour lutter contre les flammes.
"Grâce aux images aériennes filmées en basse altitude,

les hommes sur le terrain pourront suivre l'évolution du feu, étudier son comportement, anticiper sur ses avancées, et prendre des décisions tactiques 

explique un proche de la sécurité civile.

Les quatre pilotes de drone de Brignoles ont pris un avion à 17 heures pour Madrid. Puis ils s'envoleront pour la Bolivie, direction Santa Cruz de la Sierra. Où le président bolivien les attend à l'aéroport.

Par ailleurs, un détachement de 38 sapeurs-sauveteurs de Nogent le Rotrou, est également dépêché sur place. 
Il aura pour mission, en lien avec les autorités boliviennes, de participer à la lutte contre les incendies dans la région de Santa Cruz.

L'avion qui les transporte apporte le matériel nécessaire au travail du détachement de la sécurité civile, ainsi qu'un don à la Bolivie de deux tonnes d’équipements de lutte contre les incendies prélevés sur les moyens nationaux de la sécurité civile et financés par le ministère de l’Europe et des affaires étrangères.