Ce que l'on sait sur les maux de ventre et les nausées des écoliers de Besse-sur-Issole dans le Var

Cela fait déjà une semaine que des collégiens et élèves en élémentaire des établissements de Besse-sur-Issole dans le Var tombent malade. Pour l'heure, il est question d'un virus de type gastro-entérite. On fait le point.

Depuis la semaine dernière, des dizaines de collégiens et d’élèves de l’école primaire de Besse-sur-Issole sont tombés malades dans leurs établissements du Var.
Depuis la semaine dernière, des dizaines de collégiens et d’élèves de l’école primaire de Besse-sur-Issole sont tombés malades dans leurs établissements du Var. © Kader Boudaoud FTV

Besse-sur-Issole dans le Var est située à une vingtaine de kilomètres de Brignoles. On y dénombre un peu plus de 3 000 habitants, un collège, une école maternelle et une élémentaire. 

Depuis la semaine dernière, d'abord 90 collégiens, puis ce jeudi 18 élèves de l'école primaire se sont plaints de nausées et de maux de ventre. Deux élèves ont été pris de forts vomissements. Les secours sont intervenus, les enfants sont repartis chez eux après leur consultation médicale, en bonne santé.

Ce qui créé l'inquiétude dans ce village, c'est la succession de cette contagion. Le collège a connu deux épisodes de ces plaintes, puis ce jeudi donc les plus petits dans un autre établissement.

Après le repas ce jeudi, mon enfant était incommodé vers 13H30... A 16 heures, il allait bien, les symptômes étaient passés ! Donc, on ne s'inquiète pas plus mais c'est étrange !

Paul Bruleti, parent d'un enfant incommodé.

Par mesure de précaution en cette période de crise sanitaire, les deux sites scolaires ont été fermés. 

Par mesure de précaution en cette période de crise sanitaire, les deux sites scolaires ont été fermés. 
Par mesure de précaution en cette période de crise sanitaire, les deux sites scolaires ont été fermés.  © Kader Boudaoud FTV

Olivier Millangue, directeur académique des services de l'Education nationale dans le Var s'est rendu sur place ce vendredi 22 janvier. Il se veut rassurant : 

Toutes les investigations sont en cours, il n'y a pas d'inquiétude à avoir. Les services de santé sont mobilisés en grand nombre, à juste titre.

 Des prélèvements ont été effectués pour comprendre ce qui pouvait être à l’origine de ce mal, les résultats transmis par l'Agence régionale de santé sont attendus ce vendredi soir.

Les repas et l'eau ont été analysés, aucune cause de ce côté.

 le collège et l’école primaire ont fait l’objet d’une campagne de désinfection.
le collège et l’école primaire ont fait l’objet d’une campagne de désinfection. © Kader Boudaoud FTV

 

C'est vrai que c'est une surprise de voir cette succession. On attend des éléments de réponse, on sait que ce n'est pas la Covid, ni une intoxication alimentaire... Il semble que cela pourrait ressembler au virus très contagieux à la gastro-entérite

le maire Eric Collin ce vendredi matin.

Un virus très contagieux. C’est pour ça que le collège et l’école primaire ont fait l’objet d’un chantier de désinfection par les agents du Conseil Départemental ce vendredi.

L'ensemble des installations des deux établissements à fait l'objet d'un nettoyage en profondeur.
L'ensemble des installations des deux établissements à fait l'objet d'un nettoyage en profondeur. © Kader Boudaoud FTV

L'école Victor Quintius Thouron et le collège Frédéric Montenard devraient rouvrir lundi matin.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société santé faits divers