L'auteur présumé de la mort chat Chevelu a avoué

Manifestation en soutien au chat "chevelu" tué à Draguignan, le 17 juin dernier / © MAX PPP
Manifestation en soutien au chat "chevelu" tué à Draguignan, le 17 juin dernier / © MAX PPP

Il devra répondre devant le tribunal correctionnel d'actes de tortures envers un animal domestique.

Par Catherine Lioult

A Draguignan, l'affaire avait fait grand bruit.
Tout a commencé dans le centre ancien de la ville, avec la découverte, dans la nuit du 31 mai dernier, du chat errant Chevelu, mort. Il était dit à l'époque que les yeux du chat avaient été arrachés, et que son corps avait été lacéré avec des tessons de bouteilles.



Au terme de deux mois d'enquête, un Dracénois de 28 ans a reconnu  en garde à vue avoir frappé l'animal à trois reprises avec ses chaussures de sécurité. Le mobile ? Des crottes découvertes sur son véhicules.
Il comparaîtra devant la justice pour actes de torture envers un animal domestique, une peine passible de deux ans de prison et 30.000 euros d'amende.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le berger de Caussols devant la cour d'assises des Alpes-Maritimes (06)

Près de chez vous

Les + Lus