De l'art contemporain pour redécouvrir l'abbaye du Thoronet dans le Var

Pour sa réouverture au public, l'abbaye du Thoronet a donné carte blanche à deux artistes contemporains : Anne et Patrick Poirier. Leur exposition, "Anima Mundi", l'âme du monde, accompagne le visiteur dans sa découverte de l'édifice cistercien, et dans une quête toute intérieure...

"Memoria mundi", ou la mémoire du monde. Cette oeuvre d'Anne et Patrick Poirier accueille le visiteur dans l'abbatiale du Thoronet jusqu'au 19 septembre.
"Memoria mundi", ou la mémoire du monde. Cette oeuvre d'Anne et Patrick Poirier accueille le visiteur dans l'abbatiale du Thoronet jusqu'au 19 septembre. © FTV

VOIR L'EMISSION POINTCULT' :

 

Prière, labeur, méditation et silence.

Telle a été la vie des moines dans l'abbaye du Thoronet, depuis sa construction au XIIème siècle, jusqu'à la Révolution. L'édifice, chef d'oeuvre de l'architecture cistercienne, est un modèle de dépouillement et de simplicité.

Anne et Patrick Poirier y ont eu carte blanche. Ils ont passé beaucoup de temps sous les voûtes de l'abbatiale, dans les allées du cloître, entre les murs du dortoir, pour s'imprégner de cette vie monacale dont la mémoire est ancrée dans les vieilles pierres.

Ce couple d'artistes travaille ensemble depuis plus de 50 ans. Architectes et archéologues, comme ils aiment à se définir, et voyageurs. Italie, Népal, Amérique du Sud, au fil de leurs découvertes ils ont approfondi leurs travaux sur la mémoire, mémoire des religions, des sites architecturaux, et sur la fragilité du monde.

Les lieux religieux sont des endroits où l'on ressent quelque chose.

Anne Poirier

Anne et Patrick Poirier devant "Memoria Mundi", leur oeuvre à l'entrée de l'abbaye du Thoronet dans le Var.
Anne et Patrick Poirier devant "Memoria Mundi", leur oeuvre à l'entrée de l'abbaye du Thoronet dans le Var. © Frédéric Tisseaux (FTV)

 

A l'entrée de l'abbatiale, un tapis accueille le public. "Memoria mundi", la mémoire du monde. Tissé de laine, de soie, et de fibre de bambou, il représente un cerveau, "une psyché" comme préfère dire Anne Poirier. Un symbole qui revient fréquemment dans l'oeuvre du couple. On le retrouve dans le transept, en pâte de verre, posé sur un miroir où se reflète la voûte de l'édifice.

La voûte de l'abbatiale est comme une voûte crânienne. Il nous semblait intéressant de mettre là un cerveau. Ce qui nous intéresse, c'est toujours de savoir ce qui tourne dans ce labyrinthe inextricable de notre âme.

Anne Poirier

"Reflet de l'âme", oeuvre d'Anne et Patrick Poirier, au coeur de l'abbatiale du Thoronet.
"Reflet de l'âme", oeuvre d'Anne et Patrick Poirier, au coeur de l'abbatiale du Thoronet. © Jacqueline Pozzi (FTV)

 

On s'est dit qu'ici pourrait être le centre du monde. L'âme du monde pourrait être ici, dans ces bois, avec cette architecture, cette acoustique. Nous avons donc voulu y mettre quelque chose qui concentre tout.

Patrick Poirier

Au fil du parcours de visite de l'abbaye, Anne et Patrick Poirier ont disposé une quinzaine d'oeuvres, qui dialoguent ainsi avec l'édifice. 

Il y a une âme, à l'abbaye. Et recevoir une exposition comme celle-ci, c'est un supplément d'âme.

Sylvie Vial, administratrice de l'abbaye du Thoronet pour le Centre des monuments nationaux.

Leurs oeuvres sont posées là, elles font appel à la contemplation, au rêve, à la mémoire, c'est important pour nous qui racontons l'histoire de l'abbaye.

"Anima mundi", l'âme du monde, dans le cloître de l'abbaye du Thoronet jusqu'au 19 septembre 2021.
"Anima mundi", l'âme du monde, dans le cloître de l'abbaye du Thoronet jusqu'au 19 septembre 2021. © Jacqueline Pozzi (FTV)

 

En ce mois de juin 2021, Anne et Patrick Poirier signent non pas une, mais trois expositions dans le Var. "Anima Mundi", à l'abbaye du Thoronet, est le premier volet de ce triptyque, qui se poursuit dans des lieux qui n'ont rien de religieux : "Mnémosyne" au Château La Coste, près d'Aix-en-Provence, et "Errances" au Domaine du Muy.

Le propos est de montrer les différentes facettes de l'offre foisonnante et visionnaire d'Anne et Patrick Poirier.

Laure Martin, commissaire des trois expositions

Leur approche prend en compte les spécificités et l'architecture de chaque site. Au Château La Coste, des oeuvres en relation avec l'archéologie et l'architecture. Au Domaine du Muy, la fragilité de la nature et des civilisations. Au Thoronet, ce travail sur la mémoire. Le périple s'impose !

L'exposition "Anima Mundi", restera en place à l'abbaye du Thoronet jusqu'au 19 septembre.

 

Pour la découvrir en compagnie d'Anne et Patrick Poirier, ne manquez pas l'émission PointCult', ce samedi 5 juin, à 19 heures 15 sur France 3 Côte d'Azur.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture expositions événements sorties et loisirs idées de sorties