Un policier se suicide à son domicile à Draguignan dans le Var

Un policier qui travaillait au commissariat de Draguignan a été retrouvé sans vie chez lui. En France, depuis le début de l'année 2022, 18 policiers se sont suicidés.

Un policier du commissariat de Draguignan s'est donné la mort à son domicile, ont annoncé les syndicats Alliance et SGP sur les réseaux sociaux. Il a été retrouvé pendu chez lui, ce mardi 8 mars au matin et n'aurait donc pas fait usage de son arme de service.

"Ce matin, et malheureusement une fois de plus, car ce nombre s'accroît chaque semaine, nous avons appris le décès d'un collègue de la CSP Draguignan. Pierre-Yves a pris la lourde décision de quitter ses proches. Nous apportons nos condoléances à sa famille et ses proches", a déclaré le syndicat Unité SGP Police FO du Var sur Twitter.

Sébastien Soulé, du syndicat Alliance, évoque "une situation privée particulière et difficile" mais exhorte "à trouver une solution et à prendre à bras-le-corps le problème des suicides dans la police".

Car depuis le début de l'année 2022, selon le syndicat Unsa Police, un peu moins de vingt policiers ont mis fin à leurs jours.

Le 6 mars, un policier s'est jeté du viaduc de Millau (Aveyron). 

Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, a notamment annoncé le recrutement dans le service de soutien psychologique opérationnel (SSPO) de la police. 

Un numéro a été mis en place pour les policiers qui ont été la cible d’agressions ou de menaces, au 0800 95 00 17, tous les jours, de 5 heures à 23 heures. Une cellule de soutien psychologique est aussi ouverte 24h/24 au 0 805 230 405. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité