Un appel à témoins lancé à la suite de la mort d'une voyageuse sur une voie du chemin de fer dans le Var

Les enquêteurs sont actuellement à la recherche de témoignages afin de mieux comprendre les circonstances du drame.

Le commissariat de Fréjus a lancé, mardi 23 mai, un appel à témoignage pour déterminer les circonstances de l'accident de TGV qui a entraîné la mort d'une femme à Saint-Raphaël ce week-end. Dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 mai, à la suite d'une alerte lancée par son père, la jeune femme a été retrouvée morte, près de la voie ferrée, dans une zone difficile d'accès : le secteur du Trayas dans le massif de l'Estérel, entre Fréjus-Saint Raphaël et Cannes. Les secours dépêchés sur place n'ont pu la ranimer.

Selon Nice-Matin, la jeune femme "voyageait depuis la région parisienne en direction de la Côte d’Azur à bord d’un TGV. En gare de Saint-Raphaël-Valescure, elle serait descendue pour prendre l’air brièvement ou fumer. En voyant le train repartir sans elle, elle s’est accrochée à l’arrière d’un wagon. Elle aurait fini par lâcher prise plusieurs kilomètres plus loin, dans le secteur du Trayas."

Des circonstances "encore floues"

Même si la piste criminelle n'est pas privilégiée, les circonstances restent "encore floues". Une enquête a été ouverte, et ce mardi un appel à témoins a été lancé, dans un premier temps relayé par Var-Matin.

Toute personne susceptible d'apporter des informations est invitée à appeler le commissariat de Fréjus au 04 94 51 90 00.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les éventuelles responsabilités. L'accident s'est produit lors du week-end de la Pentecôte, de nombreuses personnes étaient présentes sur le quai de la gare au moment des faits.

Selon Nice-Matin, la famille de la jeune femme a porté plainte contre la SNCF, pour homicide involontaire. De son côté, la SNCF a ouvert une enquête interne.