La joueuse d'échecs de Hyères Emilie Alfano est la "Queen's Gambit" du Var

Émilie Alfano, 9 ans, sera la seule représentante française au championnat d'échec féminin junior 2020. Rencontre avec une jeune fille pas comme les autres, alors que la mini-série Netflix Le Jeu de la Dame fait rêver et replace les échecs au centre du plateau !

Émilie Alfona, 9 ans, seule représentante française aux championnats d'échec junior
Émilie Alfona, 9 ans, seule représentante française aux championnats d'échec junior © Agathe Tournoux FTV

Du haut de ses neuf ans, Emilie Alfano a de quoi impressionner. Elle entame le collège en sport étude natation avec deux ans d’avance, et depuis cinq ans elle se passionne pour les échecs… qu’elle pratique tous les jours … qu’elle pratique tous les jours avec un joli succès. 

Physique ou cérébral, la jeune hyèroise aime se surpasser

C’est en CP, qu’Émilie découvre les échecs lors d’une initiation dans son école. « Chez les jeunes ça passe ou ça casse! », précise sa mère, Carine enseignante au primaire, et là ça a tout de suite pris ! ».

Depuis, la jeune fille aux lunettes rondes s’entraine avec assiduité.

Avec les restrictions sanitaires, difficile de se voir en vrai, alors c'est sur l'application ZOOM, que la hyèroise retrouve son entraîneur pour répéter les combinaisons de coups et les ouvertures... tous les soirs. 

Le jeu d’échec c’est assez austère… donc c’est moins attirant pour les jeunes… ça rejoint la personnalité d’Emilie, qui assume tout qui est à fond dans tout… Même après la piscine elle veut jouer… persévérante! 

Michel Bonnafous, retraité et entraineur d'Émilie

"Je préfère les parties longues, où l'on réfléchit plus!" Émilie Alfano
"Je préfère les parties longues, où l'on réfléchit plus!" Émilie Alfano © Agathe Tournoux FTV

 

"Moi je préfère ouvrir à l'italienne, pas comme la Queen’s gambit, elle c’est la sicilienne. "

La min-série phénomène "Le jeu de la dame" diffusée sur Netflix n'a pas laissé indifférente Émilie et sa famille. 

Ça m’a beaucoup touché dans la série, le personnage principal découvre les échecs avec un vieux monsieur qui lui transmet sans rien demander en échange, juste par passion, et pour Emilie c’est pareil. Michel est à la retraite et il adore entraîner ma fille.

Carine Alfano, mère d'Émilie

Ce n'est pas l'unique point de ressemblance entre la collégienne et Beth Harmon. Toutes deux sont des femmes, et ces dernières sont très clairement sous représentées dans le milieu des échecs, où 88% des licenciés seraient des hommes.  

Deux types de classement aux échecs : l'un mixte l'autre féminin

Contrairement aux disciplines sportives physiques, la mixité aux échecs semble être une évidence. Mais la partie de l'égalité est loin d'être gagné pour les femmes. 

Quand une femme s'inscrit dans une compétition mixte, elle subit très souvent des remarques du style : "qu'est ce que tu fais là? Tu as du te tromper de pièce ?" 

Michel Bannafous

La meilleure joueuse de tous les temps Judith Polgar, une Hongroise de 44 ans et première femme à intégrer le top 10 des meilleurs joueurs, a souvent dû avaler des couleuvres 

J’ai rarement eu affaire à des situations dramatiques, mais il y avait des moments où mes adversaires attribuaient mes bons scores à la chance. Il a fallu que je fasse mes preuves, plus que si j'avais été un garçon.

Citation de Judith Polgar-CNN

Elle mentionne par ailleurs sa rencontre avec le maître des échecs, le russe Garry Kasparov, qui avait fait une déclaration en 1989 dans le magasine "Playboy" très désobligeante :

Les grandes compétions ne sont pas pour les femmes. Elle ne peut rien face à un homme... les femmes sont des adversaires plus faibles !

Garry Kasparov

Il se fera battre par Polgar en 2002. 

Pour Michel, l'entraîneur d'Émilie, les différences de jeu entre les hommes et les femmes sont très claires. 

Les femmes jouent pour le plaisir de jouer... et les garçons pour le plaisir de gagner ! Ils sont donc plus agressifs !

Michel Bonnafous

Choisir entre mixte et féminin devient donc une réelle revendication. De plus en plus de joueuses d'échec demande la suppression des compétitions féminines. 

C’est une vraie question pour nous aussi, on ne sait jamais dans quelle catégorie s’inscrire… cette fois ci c’est le championnat féminin mais on pense que la prochaine compétition on choisira mixte !

Carine Alfano, mère d'Émilie

La jeune joueuse est classée 1621 ELO lent.
La jeune joueuse est classée 1621 ELO lent. © Agathe Tournoux FTV

Une discipline qui fait voyager

Pratiquer les échecs c'est aussi découvrir le monde et s'ouvrir à de nouvelles cultures. Et même si les championnats de cette année se dérouleront en ligne, Émilie a pu réviser sa géographie. 

Ça me fait découvrir plein de pays. Par exemple je joue contre une brésilienne samedi… puis il y a une bolivienne… c’est chouette on regarde sur la carte où sont les pays!!

Émilie Alfano

Échec et Mat !
Échec et Mat ! © Agathe Tournoux FTV

À la sicilienne ou à l'italienne, les seize poussinnes du championnat du monde jeunes rapide en ligne s'affronteront à partir de ce samedi 19 décembre 2020. 

La jeune Varoise tentera de décrocher le titre mondial dans la catégorie U10F. Les parties seront disputées dans un format à élimination directe, à la cadence de 15 minutes + 10 secondes par coup. 

A suivre, le Jeu de la demoiselle !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loisirs sorties et loisirs femmes société