• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La Seyne-sur-Mer : un adolescent de 14 ans et un joueur de foot de 20 ans meurent dans un règlement de comptes

Une des victimes de ce qui ressemble à un réglement de compte n'avait que 14 ans. La cité Berthe redouble de violence et le maire de la Seyne-sur-Mer se dit "fou de rage". / © AFP
Une des victimes de ce qui ressemble à un réglement de compte n'avait que 14 ans. La cité Berthe redouble de violence et le maire de la Seyne-sur-Mer se dit "fou de rage". / © AFP

Un adolescent de 14 ans  et William Gomis, 20 ans, joueur de l'AS Saint-Etienne jusqu'en juin dernier, ont été tués dans un règlement de comptes à l'arme automatique dans la nuit de dimanche 9 à ce lundi 10 septembre dans la banlieue de Toulon.

Par Laurence Collet (avec AFP)

Les faits se sont produits vers minuit dans la cité Berthe, un quartier sensible de la Seyne-sur-Mer, a précisé une source proche du dossier.


William Gomis parmi les victimes


L'une des victimes, issue d'une famille dont plusieurs membres ont été mêlés à de précédents règlements de comptes, est décédée sur place, a précisé le procureur de la République de Toulon, Bernard Marchal. Il s'agit, a annoncé l'AS Saint-Etienne, de William Gomis, joueur de football formé chez les Verts où il évoluait en équipe réserve, jusqu'à la saison dernière.

 

L'autre victime : un adolescent de 14 ans


L'autre, un adolescent de 14 ans originaire d'Europe de l'Est, a été transporté à l'hôpital, où il a succombé à ses blessures, a précisé le magistrat.
 

Les deux hommes se trouvaient dans une voiture lorsqu'ils ont été pris pour cible par plusieurs individus cagoulés circulant dans un autre véhicule, qui ont tiré à la Kalachnikov.
Au total, quelque 24 étuis de deux calibres ont été retrouvés sur les lieux.

Les auteurs du double assassinat étaient en fuite lundi matin. Le procureur a confié l'enquête à l'antenne toulonnaise de la police judiciaire marseillaise.

 

Je suis aussi fou de rage



Les cités autour de Toulon, dont celles de la Seyne-sur-Mer, ont connu récemment une recrudescence de la criminalité liée au trafic de drogue, inquiétant notamment les élus.
"Si je suis empreint de tristesse et de compassion envers les familles et les proches des victimes, je suis aussi fou de rage", a déploré le maire PS de la Seyne-sur-Mer, Marc Vuillemot, sur son blog lundi matin.
 
L'édile, qui avait déjà interpellé en juin et en août le Premier ministre sur le sujet, dénonce que les promesses de renforts policiers du gouvernement.
De son côté, Hubert Falco, président de la Métropole Toulon Provence Méditerranée, interpelle aussi le gouvernement dans un communiqué de presse, ce lundi 10 septembre au matin. "Nous demandons (...) de débloquer en urgence des moyens supplémentaires et adaptés à la 14ème métropole de France", indique ledit communiqué.

A lire aussi

Sur le même sujet

Son père a échappé de justesse à des tirs dans la cité Guynemer à Toulon.

Les + Lus