• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

François Hollande à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle

F. Hollande à bord du porte-avions "Charles-de-Gaulle", déployé au large de la Syrie / © Philippe de Poulpiquet / POOL / AFP
F. Hollande à bord du porte-avions "Charles-de-Gaulle", déployé au large de la Syrie / © Philippe de Poulpiquet / POOL / AFP

François Hollande est arrivé ce vendredi vers 15h à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle, déployé dans l'est de la Méditerranée pour participer aux opérations en Syrie et en Irak contre le groupe État islamique. Il est parti de Toulon le mois dernier.

Par AFP et VS

François Hollande, accompagné du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et du chef d'état-major des armées Pierre de Villiers, il doit notamment rencontrer pilotes de chasse et techniciens qui interviennent sur le porte-avions. 2.000 personnes sont stationnées sur ce bâtiment. Selon l'Élysée, il doit également assister au catapultage de nuit d'avions Rafale et Super Étendard partant en mission.

Seul porte-avions de la marine française, en service depuis mai 2001, le Charles-de-Gaulle navigue actuellement dans une zone entre le sud de la Turquie et le nord de l'Égypte. Ainsi déployé, il "a multiplié par trois la capacité française de frappes aériennes contre Daech en Syrie et en Irak", a rappelé l'entourage du président.

Une première pour Hollande 

C'est la première fois qu'un chef de l'État se rend sur ce porte-avions en opération loin de sa base toulonnaise. C'est également la première fois que François Hollande se rend sur le théâtre des opérations militaires françaises contre le groupe EI. En décembre 2013, il s'était rendu en Centrafrique cinq jours après le déclenchement de l'opération Sangaris. 

Depuis Toulon, il y a un mois

L'engagement du Charles-de-Gaulle avait été annoncé le 5 novembre par l'Élysée.  Il avait appareillé de Toulon cinq jours après les attentats de Paris et Saint-Denis qui ont fait 130 morts et a mené ses premières frappes en Syrie le 23 novembre. Depuis cette date, environ 110 sorties ont été effectuées, entre frappes et vols de renseignement et de surveillance.

A lire aussi

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus