Toulon veut développer son activité croisière

La métropole Toulon-Provence-Méditerranée planche sur l'avenir de la rade de Toulon. Pour cela, un comité de pilotage a été créé. Objectif : lancer un concours pour l'aménagement de la zone, avec en ligne de mire, un pôle croisière.

L'activité croisière devrait être développée dans les années à venir à Toulon.
L'activité croisière devrait être développée dans les années à venir à Toulon. © France 3 Toulon
Dans le secteur toulonnais en 2017,  l'activité liée aux croisières a généré environ 10 millions d'euros de retombées économiques. Ce secteur est en pleine expansion et les acteurs locaux n'ont pas envie de rater le coche.

Quelques unités assez conséquentes vont venir croiser en Méditerranée à échéance 2022 ou 2023. Il est important que nous puissions accueillir ces unités là
 

explique Jérôme Giraud, de la CCI du Var en charge de la gestion des ports.


L'avenir de la rade de Toulon, c'est maintenant !


Ne reste plus qu'à aménager 36.000 mètres carrés au total, y compris l'ancien arsenal du Mourillon. 
Le périmètre concerné part du rond-point de Mayol jusqu'à la Tour Royale mais pas la direction générale de l'Armement, exclue de la zone pour des raisons de sécurité.
Pour cela, la Métropole a installé un comité de pilotage.



Il lancera d'ici la fin de l'année un concours international " pour l'avenir de la rade ". Le lauréat sera connu fin 2019.

Les priorités

Axes de circulation, points de stationnement, tout devrait être articulé autour d'un futur quai de croisière.



L'enveloppe budgétaire allouée au projet devrait atteindre environ 150 millions d'euros au total  avec un financement mixte,  public et privé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie