Ce que l'on sait de la rixe survenue ce 16 février au Luc-en-Provence dans le Var

Ce mardi 16 février, suite à une rixe entre familles dans le centre ville du Luc-en-Provence dans le Var, quatre personnes ont été blessées, certaines gravement. On fait le point avec les derniers éléments fournis par le procureur de la République.

Une violente bagarre a opposé plusieurs individus en ce début d'après-midi, en plein centre-ville du Luc-en-Provence dans le Var.
Une violente bagarre a opposé plusieurs individus en ce début d'après-midi, en plein centre-ville du Luc-en-Provence dans le Var. © MARTINIKY Ali FTV

Ce mardi 16 février, vers 13 heures 45, les hommes du service départemental de secours SDIS du Var sont appelés suite à une rixe dans le centre-ville du Luc-en-Provence dans le Var. Selon les gendarmes, il s'agit d'une bagarre entre une vingtaine de personnes.

Le procureur de la République a fait état ce mercredi matin, "d'une violente altercation entre deux familles d’origine kurde." Et d'ajouter : "cette altercation semble s’inscrire dans la continuité d’un précédent survenu le 13 février dernier entre ces deux familles. En effet, le samedi précédent les faits, une première altercation avait éclaté entre deux membres de ces familles, et une plainte avait été déposée à la gendarmerie de Le Luc."

"Lors de son appel, celui qui nous a donné l'alerte avait mentionné des coups de feu, pourtant une fois sur les lieux, place de la Liberté, nous avons trouvé trois hommes blessés gravement de plusieurs coups de couteau", nous a précisé l'officier de permanence au SDIS 83 ce mardi.

Pour le procureur, "l’un des individus a fait usage d’une arme à feu, mais aucun des protagonistes n’a été atteint par le tir. Une partie du groupe est parvenue à désarmer le tireur et des coups violents ont alors été portés, certains avec des armes blanches."

Le centre-ville du Luc, où la place de la Liberté a été bouclée.
Le centre-ville du Luc, où la place de la Liberté a été bouclée. © MARTINIKY Ali FTV

Quatre ambulances, deux chefs de groupe et un chef de colonne, soit seize sapeurs-pompiers du Var ont été dépêchés sur les lieux.

Le bilan

Quatre blessés sont à déplorer, certains graves : le père de l’une des familles a été grièvement blessé ; son fils a lui également été grièvement blessé à l’arme blanche ; son autre fils a été plus légèrement blessé ; et un autre individu a été blessé par arme blanche.

Quelques minutes plus tard, un autre blessé, cette fois par arme à feu a été lui retrouvé au péage d'autoroute du Cannet-des-Maures dans le Var. 

L'homme avait été blessé par deux balles dans le thorax,

l'officier de permanence du SDIS du Var

Les SMUR de Draguignan et Brignoles, les hélicoptères de la Sécurité Civile de Marignane et du SAMU 13 ont été nécessaires. 

Le SDIS du Var a précisé qu'un homme de 49 ans avait été gravement blessé a évacué par le SMUR de Brignoles vers l'HIA Sainte Anne, un homme de 28 ans transporté par le Dragon 131 vers le Centre hospitalier Sainte Musse à Toulon et un homme de 27 ans transporté par le Spinal 13 vers l'hôpital. Nord de Marseille. L'homme de 28 ans, plus légèrement atteint a été transporté par les Sapeurs Pompiers vers le CH Brignoles.

Les pronostics vitaux de ces quatre individus ne seraient néanmoins pas engagés, toujours d'après le procureur de la République ce mercredi.

Selon les gendarmes, les deux affaires sont clairement liées. L'enquête est menée par la brigade de recherches de Draguignan. "La situation est sous-contrôle, tout est rentré dans le calme mardi soir", nous a précisé le lieutenant-colonel de gendarmerie Jean Baumstark. 

L’identification de l’ensemble des protagonistes est en cours ce 17 février.

Malgré la tension initialement présente sur les lieux proches des faits, les constatations et premières investigations se sont réalisées dans le calme. Par ailleurs, compte tenu des risques éventuels de trouble à l’ordre public résultant de cette affaire, un important dispositif a été mis en place pour s’assurer du retour au calme,

Patrice Camberou, procureur de la République

La brigade des recherches de Draguignan a été saisie de l’enquête.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité