• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Var : un sauvetage en mer exemplaire

Le dauphin, hélicoptère de la Marine Nationale (photo d'illustration.) / © ERIC FEFERBERG / AFP
Le dauphin, hélicoptère de la Marine Nationale (photo d'illustration.) / © ERIC FEFERBERG / AFP

Ce mardi 23 août à 23H50, le CROSS Med reçoit un appel en provenance du voilier "Globe Flotteur", au large de Porquerolles. L’homme à bord signale une voie d’eau très importante, le voilier est en train de couler. Son sauvetage est un exemple d'application du Triple A.

Par Nathalie Deumier

Le triple A est une formule qui signifie Alerte - Attendre - Aperçu. Ce sauvetage démontre l’importance d’être acteur de l'opération en transmettant l’Alerte, en se mettant en situation d’Attendre les secours, et en disposant des équipements pour être Aperçu.

Ce mardi à 23H50, un voilier de 14 mètres, avec à son bord une personne, est situé au large de Porquerolles, à 21 nautiques au sud de l’île. L’homme à bord, âgé de 53 ans, signale une voie d’eau très importante après avoir heurté un objet non identifié. Le voilier est alors en train de couler.

A la demande du CROSS Med, l’homme déclenche sa balise de détresse, se met en sécurité sur son embarcation de survie et s’équipe de son gilet de sauvetage. Dans le même temps, le Cross Med engage la vedette SNSM et l’hélicoptère Dauphin de service public de la Marine nationale basé à Hyères. Il déroute deux navires de commerce (le Cala Palma et le Kala Hami) et relaie un message Mayday. Mayday est une expression utilisée internationalement dans les communications radio-téléphoniques pour signaler qu'un avion ou un bateau est en détresse. Il doit être répété trois fois : « Mayday, Mayday, Mayday ».

Le Kala Hami arrive rapidement sur zone et l’hélicoptère Dauphin localise facilement l’homme et son embarcation grâce à un équipement adéquat (une lumière stroboscopique). Sain et sauf, le plaisancier est alors hélitreuillé puis déposé sur la Base d’Aéronautique Navale de Hyères. La SNSM se charge de la récupération de l’embarcation de survie. Quant au voilier, il coule par 2000 m de fond.

Sur le même sujet

P. Allemand, conseiller municipal PS à Nice(06)

Les + Lus