Le Varois Jean-Baptiste Bernaz à la conquête du Championnat du Monde de Laser en Croatie

C’est en Mer Adriatique, à Split en Croatie, que les meilleurs régatiers ont rendez-vous pour le Championnat du Monde de Laser du 14 au 19 septembre. Le Varois Jean-Baptiste Bernaz sera sur la ligne de départ. Vice-Champion du Monde l’an passé,c'est un redoutable concurrent.

Depuis sa 5ème place aux Jeux Olympiques de Rio l’été dernier, Jean-Baptiste Bernaz a pris du temps pour lui, avant de revenir à la compétition en janvier dernier lors de la Coupe du Monde de Miami : un retour brillant puisqu’il y a pris la première place.

Tous le svoyants sont au vert


Egalement vainqueur de la finale de Coupe du Monde à Santander en juin dernier, le Varois aura une belle carte à jouer sur ce Championnat du Monde : « Tous les meilleurs seront alignés sur ce Championnat du Monde : cela promet d’être particulièrement relevé, d’autant plus qu’on sera sur le lieu d’entraînement de deux têtes de série.
De mon côté, j’ai bien préparé le mondial : après un séjour à Tokyo, j’ai mis le cap sur le Lac de Garde, puis sur Split pour une régate d’entraînement. C’est un plan d’eau vraiment très sympa. J’y ai passé pas mal de temps lors de ma précédente préparation olympique pour Londres 2012 : je m’y entraînais avec les Croates. Tous les voyants sont au vert de mon côté et j’ai vraiment la volonté et l’envie de réussir pour aller chercher un titre », confie Jean-Baptiste Bernaz.
L’œil du coach :

Pascal Rambeau, entraîneur en Laser : « Il n’est pas toujours facile de faire le point sur les forces vives de la série l’année suivant les Jeux, car certains ont repris très vite, dès octobre, alors que d’autres ont fait un bon break, à l’image de Jean-Baptiste. Le Championnat du Monde sera d’ailleurs la première compétition de l’année où tout le monde sera présent. Jean-Baptiste, de son côté, a décidé assez tôt après les Jeux de Rio de repartir pour une olympiade, mais avec une première saison plus légère. Il a décidé en cours d’année de s’aligner sur ce Mondial et nous avons donc fait une bonne préparation pendant l’été, avec un vrai travail en profondeur. Il faudra aussi prendre en compte l’adaptation technique puisque, cette année, nous avons un nouveau modèle de voile et de mat. Le Championnat du Monde est un objectif mais, surtout, Jean-Baptiste a de la fraîcheur physique et mentale, avec une vraie détermination à performer ici ».