Avignon : ces champignons poussent dans une cave en plein centre-ville

Des pleurotes sont cultivés grâce à du marc de café. / © Emmanuelle Rouillon/FTV
Des pleurotes sont cultivés grâce à du marc de café. / © Emmanuelle Rouillon/FTV

Après Paris et Marseille, Avignon inaugure sa première champignonnière urbaine. L'association "Les jeunes pousses" cultive des pleurotes gris jaunes et roses sur du marc de café. 

Par Louise Beliaeff

Après les champignons de Paris, les champignons de Marseille... Voici les champignons d'Avignon. Ce samedi 2 novembre, l'association "Les jeunes pousses" inaugure la première champignonnière urbaine d'Avignon. 

Cela fait un mois que l'association a commencé la culture des pleurotes en plein centre-ville et la première récolte a eu lieu samedi. Les champignons poussent dans une petite cave humide dans l'obscurité, à la verticale sur des boudins remplis de marc de café. 

Les champignons peuvent mettre très peu de temps à pousser. Les premiers pleurotes des Jeunes pousses ont en effet pointé le bout de leur nez au bout de trois jours. 
Des pleurotes / © Emmanuelle Rouillon/FTV
Des pleurotes / © Emmanuelle Rouillon/FTV

Circuit court

Si les pleurotes d'Avignon ne bénéficient pas encore du label Bio, ils contribuent au circuit court, très court. C'est le pari fait par l'association pour toucher les habitants de la ville.

"Les jeunes pousses" espèrent récolter entre 200 et 250 kilos de champignons par mois et les revendre à des particuliers via des épiceries ou des restaurants. Pour l'instant, une dizaine de restaurateurs se sont montrés intéressés. 

Ce sont ces mêmes restaurants du coeur d'Avignon qui fournissent gratuitement le marc de café aux agriculteurs urbains. La boucle est bouclée !

L'association ne compte pas en rester là et prévoit l'ouverture d'une ferme urbaine en pleine ville. Leur projet ? "aménager un lieu d'agriculture urbaine, vivant, éducatif et fertile, pour Avignon et ses habitants".

Plusieurs jardins potagers seront installés en ville, permettant aux riverains de récolter des fruits et légumes, des graines, des oeufs, du miel, des herbes aromatiques. Ils pourront également faire du compost. 

L'association prévoit en outre d'installer un marché bio, local et artisanal au coeur de la ville vauclusienne. 

Marseille cultive déjà ses champignons

En septembre 2017, la première champignonnière de Marseille a vu le jour en plein centre-ville, rue de la République. Fondée par l'association "Les Champignons de Marseille", la champignonnière produit 100 kilos de pleurotes bio par semaine pour plus de 30 clients professionnels. 

Les pleurotes marseillais se retrouvent sur la carte de nombreux restaurants de la ville et sur les étals de différentes épiceries : Les Pisselits, l'Epicerie paysanne de quartier (1er arrondissement), l'Epicerie paysanne de l'Estaque, la Bonne Epicerie (6e), La Barque du Paysan et Chez Francette. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus