Avignon : un homme armé abattu par les policiers

Des policiers ont abattu un homme ce jeudi matin dans le quartier de Montfavet, à Avignon. L'individu aurait menacé des policiers qui ont fait feu.
L'homme armé a été abattu allée Alphandery, à Montfavetn,  un quartier d'Avignon
L'homme armé a été abattu allée Alphandery, à Montfavetn, un quartier d'Avignon © FTV
Les faits se sont déroulés ce jeudi matin vers 11H00, dans le quartier de Montfavet, à deux kilomètres du centre-ville d'Avignon. 

Selon une source policière, l'homme aurait menacé des gens dans la rue avec une arme de poing.

Appelée vers 10H00 par un homme signalant qu'un individu équipé d'une arme de poing de type pistolet menaçait des gens dans la rue, la police est intervenue.

Selon un témoin, l'homme serait âgé d'une trentaine d'années mais les habitants du quartier ne le connaîtraient pas.

Pas de blessés

"L'homme a foncé sur eux avec son arme et a été tué par les forces de l'ordre", a expliqué un porte-parole de la police d'Avignon.

"Il n'y a pas de blessés", a précisé cette source.

La piste terroriste écartée

Arrivé sur les lieux en fin de matinée, le procureur de la République Philippe Guémas a précisé que l'homme n'"a jamais crié Allah Akbar, il n'a jamais été armé d'un couteau."

On a pu établir son identité, c'est un Français, né en France, âgé de 33 ans qui n'a rien à voir avec la religion musulmane.

Philippe Guémas procureur de la République d'Avignon

"On a plus affaire au geste d'un déséquilibré", a ajouté le procureur. L'enquête va donc s'intéresser à la personnalité de l'assaillant et s'attacher à éclaircir les raisons de son geste.

Selon les informations de Mediapart, l’homme abattu portait une veste bleue siglée du logo « Defend Europe » du groupuscule d’extrême droite Génération identitaire.

Lors de son point presse, le procureur a indiqué qu'un témoin avait fait état d'un geste pouvant ressembler à un salut nazi mais sans confirmer qu'il appartient à la mouvance identitaire. Les investigations se poursuivent indique le parquet.

L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Ces faits interviennent dans un contexte de forte tension, alors que deux heures plus tôt, un homme a tué au moins trois personnes, dans le quartier Jean Médecin à Nice, et fait plusieurs blessés. 

Le maire de Nice a confirmé la mort de deux femmes et d'un homme, ce dernier serait gardien de la Basilique Notre Dame de l'Assomption.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers