Avignon : une cérémonie de soutien au seul otage français retenu dans le monde

Publié le Mis à jour le

Une immense banderole est déployée sur le fronton de la mairie d'Avignon, pour ne pas oublier Olivier Dubois. Le seul otage français retenu dans le monde a étudié au lycée Frédéric Mistral. Un rassemblement est organisé jeudi 20 janvier à 11h30.

Olivier Dubois, journaliste français, correspondant de Libération, du Point et de Jeune Afrique a été enlevé à Gao, dans le nord du Mali, le 8 avril 2021 alors qu'il se trouvait en reportage.

Fin mai 2021, la France a confirmé qu'il était otage d'un groupe djihadiste. Le parquet national antiterroriste a ouvert une enquête préliminaire pour "enlèvement en bande organisée". C'est à ce jour le seul ressortissant français retenu en otage dans le monde.

Depuis son enlèvement, Reporters sans frontières (RSF) a lancé "une campagne des villes" en faveur de sa libération.

Arnaud Froger, responsable du bureau Afrique de RSF, a expliqué sur franceinfo: qu'il s'agissait "d'en faire une cause de l'opinion publique" pour qu'il "nous revienne le plus rapidement possible".

Après Paris, Marseille, Nice et bien d'autres, Avignon se mobilise.

durée de la vidéo : 01min 33
Disparition au Mali du journaliste Olivier Dubois depuis le 8 avril 2021 ©FTV

La mobilisation a été initiée par l'Amicale des anciens élèves du lycée Frédéric Mistral. C'est dans cet établissement scolaire avignonnais qu'Olivier Dubois, aujourd'hui âgé de 46 ans, a passé son bac en 1995.

La famille du journaliste indépendant est d'origine martiniquaise. 

L'Amicale des anciens élèves par la voix de son porte-parole Pierre Platon, précise dans une lettre que la famille du journaliste "bien que désirant rester discrète, s'emploie à faire jouer tous les réseaux divers pour faire parler d'Olivier sachant que comme pour tous les otages, le pire ennemi à sa libération est le silence".

La famille d'Olivier Dubois avait dénoncé début janvier le silence des autorités sur son sort.

Le chef de l'Etat a affirmé lors de ses vœux à la presse le 11 janvier dernier "qu'un travail inlassable [était] mené par nos équipes diplomatiques, nos militaires et les services compétents"

Comme plusieurs villes en France, Avignon reste pleinement mobilisée pour obtenir la libération d'Olivier Dubois. Une grande chaine de solidarité se forme. Un compte twitter de soutien est en ligne

Jeudi 20 janvier à 11h30, sur le parvis de la mairie, un grand rassemblement réunira des élus, journalistes, membres du club de la presse du Vaucluse ainsi que les anciens et actuels élèves du lycée Frédéric Mistral d'Avignon et son proviseur.

Tous se retrouverons à l'occasion d'une cérémonie de soutien.