Salon du Cheval : se former aux métiers du cheval au lycée de Saint-Paul-Trois-Châteaux

Publié le Mis à jour le

A l'occasion du Salon du Cheval de Paris, nous nous intéressons aux métiers de la filière équine. Les élèves du lycée Drôme provençale à Saint-Paul-Trois-Châteaux veulent tous faire du cheval leur métier. Dans cet établissement, toutes les professions en lien avec le cheval sont représentées. 

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Le matin en selle, l'après-midi en salle de classe. l'emploi du temps des élèves-cavaliers du lycée Drôme provençale de Saint-Paul-Trois-Châteaux est bien rempli. Ici, ils pratiquent leur passion. Tous veulent devenir des professionnels de la filière équine.
L'établissement accueille 400 élèves, de la 4e au BTS. Les notes en cours comptent autant que les évaluations de la pratique équestre.  Beaucoup rêvent d'enseigner l'équitation, mais le monitorat n'est pas le seul débouché.

Je voudrais devenir cavalière professionnelle et pourquoi pas créer mon écurie plus tard, c'est mon but depuis que je suis toute petite

confie Camille Sassoulas, élève de 1ère  en "Conduite et Gestion Entreprise Hippique" (CGEH).
 

Des cavaliers polyvalents 


"Sur les trois ans, leur formation est axée autour de la pratique équestre pure, du travail sur les jeunes chevaux, du débourrage, du travail à pied, explique Sandrine Benazet responsable des enseignements équestre Lycée Drôme Provençale.

On essaie de leur montrer tout ce qui est fait en matière de travail avec les chevaux afin d'adhérer au plus près à la demande des professionnels et des centres équestres. 

L'objectif est de former des cavaliers polyvalents, avec des compétences spécifiques aux entreprises hippiques dans l'économie et la gestion. "Auparavant on avait de très bons cavaliers qui manquaient de compétence en gestion, avec des fragilités qu'on a souvent observer dans des centres équestres qui n'ont pas pu perdurer", renchérit Eric Reynier chef d'établissement lycée Drôme Provençale. La filière attire de nombreux jeunes cavaliers, mais la passion du cheval ne doit pas faire oublier la réalité d'un métier très engagé et souvent difficile. 

Reportage de Frédérique Poret et Olivier Ducros-Renaudin :(Intervenants : Chloé Belair et Manon Avouac, 17 ans, élève de terminale Sciences et Technologie de l'Agronomie et du Vivant, Camille Sassoulas élève de 1ère Conduite et Gestion Entreprise Hippique (CGEH), Sandrine Benazet responsable des enseignements équestre Lycée Drôme Provençale, Eric Reynier chef d'établissement lycée Drôme Provençale, Julien Dumas moniteur d'équitation-centre équestre Galop Tricastin)