Théâtre : à Avignon pour le festival OFF 2021, seul le doute est programmé

Les aficionados du festival OFF d’Avignon savent que l'édition 2021 se déroulera du 7 au 31 juillet. Mais comment, avec qui ?  Face aux 1.592 spectacles de 2019, seul le doute est actuellement au programme.

Les professionnels du théâtre, habitués du Festival Off d'Avignon, prévoient et dénoncent un naufrage pour l'édition 2021
Les professionnels du théâtre, habitués du Festival Off d'Avignon, prévoient et dénoncent un naufrage pour l'édition 2021 © Maxppp/J Rey

Ils l'appellent "la bible". Le programme du festival Off d'Avignon est chaque année attendu comme le messie. Les amoureux de théâtre l'étudient, le décortiquent, l'analysent dès sa sortie, quelques semaines avant le début du festival. C'est avec ce programme, riche chaque année de plus de 1.500 propositions théâtrales, que les amateurs de spectacles vivants organisent leur périple à Avignon.

Cette année, même si tous les professionnels veulent y croire, le coeur n'y est pas? ni le budget. Car contrairement au festival IN qui est subventionné par l'argent public, le festival OFF n'est financièrement pas pris en charge. Chaque compagnie doit payer elle-même sa scène, son logement pour trois semaines, ainsi que la rémunération de chaque professionnel.

Selon un collectif d'intermittents "tout ceci est une prise de risque pour les compagnies, les producteurs et les théâtres qui doivent faire le choix dès la mi-avril de prendre ou non ce risque pour être prêts à travailler en juillet. Le contexte pandémique met en péril le fragile modèle économique du Off".

Entre 60.000 et 100.000 euros pour chaque compagnie

"Alors évidement, ça dépend de la salle louée et du nombre de comédiens sur scène", précise Maxime Le Gall, comédien de la compagnie Maâloum, très impliqué dans les états généraux du OFF.

Selon son expérience, pour une scène de quatre comédiens, avec un metteur en scène, une assistante, une régie son et lumière, la location de la salle, le logement, la communication (numérique, affiches, flyers), l'inscription au festival... "oui, il faut débourser entre 60.000 et 100.000 euros pour trois semaines de festival".

En 2021, Maxime Le Gall ne fera pas le OFF. "J'avais deux projets à l'origine. Pour le premier, la metteuse en scène a préféré abandonner vue les circonstances. Pour le deuxième, nous n'avons pas eu les subventions espérées, car il y en avait moins cette année".

Une pétition pour des réponses

Les professionnels engagés dans le OFF font circuler une pétition et demandent des réponses politiques pour pouvoir assurer la saison 2021.

Au chapitre financier, ils réclament notamment des aides spécifiques, le prolongement du fond de solidarité ou encore un fond de compensation de billetterie pour couvrir les pertes d’exploitation des théâtres et festivals.

Autres attentes, cette fois sur les protocoles sanitaires "clairs et précis pour anticiper les contraintes à venir et en chiffrer le coût" et autoriser les personnels des compagnies et des théâtres à être vaccinés "en tant qu’acteurs essentiels de la vie du pays". 

Lundi 15 mars, une assemblée générale est organisée par le collectif des intermittents précaires. Elle se déroulera au théâtre des Carmes à Avignon. Il y sera question des dérives précaires de la culture, entre la fermeture des lieux et la réforme de l'assurance chômage.

Le gouvernement lance une mission spéciale

20 millions d'euros d'aide supplémentaire ont été accordés par le gouvernement. Cependant, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot peine à convaincre les professionnels.  Dans quelques grandes villes de France, les théâtres restent "occupés" par les intermittents en revendication.

Dans un communiqué, Matignon précise qu'une "mission a été confiée pour dresser un diagnostic de la situation des intermittents au 31 août 2021 et proposer une réponse adaptée".

Le gouvernement devrait s'appuyer sur les conclusions de cette mission, attendues pour fin mars, pour mettre en place des solutions en concertation avec les organisations syndicales.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre culture festival d'avignon