Vaucluse : port du masque en extérieur, alcool sur la voie publique et soirées dansantes du Nouvel An… Voici les nouvelles mesures pour lutter contre le Covid-19 dans le département

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pauline Sauthier
Le Préfet du Vaucluse a annoncé un retour du port du masque obligatoire en extérieur dans 15 commune du département, dont Avignon, Orange et Carpentras.
Le Préfet du Vaucluse a annoncé un retour du port du masque obligatoire en extérieur dans 15 commune du département, dont Avignon, Orange et Carpentras. © PATRICK LEFEVRE / MAXPPP

Il faudra porter un masque en extérieur, dès ce jeudi 30 décembre, si vous vous rendez dans les centres-villes d'Avignon, Apt, Orange et douze autres communes du Vaucluse. La préfecture a pris de nouvelles mesures pour freiner l'épidémie de Covid-19. Elle restreint aussi les événements festifs pour le réveillon du Nouvel An.

Face à la vague Omicron le port du masque redevient obligatoire en extérieur dans les centres-villes d'Apt, Carpentras, Le Pontet, Pernes-les-Fontaines, Vaison-la-Romaine, Avignon; Cavaillon, Monteux, Pertuis, Valréas, Bollène, l'Isle-sur-la Sorgue, Orange, Sorgues et Vedène.

Bref, dans toutes les villes du Vaucluse de plus de 9000 habitants. "Les périmètres, définis en concertation avec les maires des communes concernées, recoupent les centres-villes et les zones de forte affluence. Ils sont consultables sur le site internet de la préfecture et sur les sites des mairies", a précisé la Préfecture dans un communiqué.

Lundi 27 décembre, lors de ses annonces, le Premier ministre Jean Castex avait annoncé qu'il reviendrait aux Préfets, en concertation avec les maires, de décider d'un possible retour du masque en extérieur dans les centres-villes.

D'autres mesures ont été prises pour limiter les rassemblements festifs, notamment pour les festivités du Nouvel An.

La consommation d'alcool interdite sur la voie publique

"Considérant le caractère désinhibant de la consommation d’alcool, et notamment s’agissant du respect des gestes barrières nécessaires pour limiter la propagation virale, la consommation d’alcool sur la voie publique est interdite dans l’ensemble des communes du département jusqu’au 19 janvier inclus. Cette interdiction ne s’applique pas dès lors que la zone concernée est barriérée et soumise au pass sanitaire", écrit la Préfecture.

Des mesures spécifiques pour le Nouvel An

Pour la nuit du 31 décembre au 1er janvier, la Préfecture annonce également la fermeture anticipée des bars, restaurants et débits de boisson à 1h30.

Les soirées dansantes et "activités de danse" organisées en intérieur comme en extérieur sont interdites dans les établissements recevant du public du 31 décembre au 1er janvier 2022.

Les rassemblements importants de personnes et les soirées dansantes organisées dans l'espace public sont également interdits, du 31 décembre au 1er janvier.

Les autres mesures adoptées sont plus classiques dans un contexte de fêtes du réveillon.

Du 30 décembre au 2 janvier, le Préfet du Vaucluse prend plusieurs mesures d'interdiction :

  • La vente de carburant au détail dans tout récipient transportable est interdite sur le territoire de l’ensemble des communes du département de Vaucluse.
  • Les gérants des stations service, notamment celles disposant d’appareils ou de pompes automatisées de distribution d’essence, devront s’assurer du respect de cette prescription ;
  •  Le transport de carburant dans tout récipient, tel que bidon ou jerrican, est interdit ; 
  • La vente, le transport de pétards et pièces d’artifice et leur usage dans les lieux publics sont interdits ; • la vente et le transport d’acide ainsi que des alcools et de tous produits inflammables ou chimiques sont interdits ;
  • Les teknivals et rassemblements de musique électronique (free parties, rave parties) sont interdits sur le territoire Vauclusien du 30 décembre 2021 au 3 janvier 2022

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.