Les Jardins de Solene : l'entreprise anti-gaspillage alimentaire sélectionnée pour le concours de la Fabrique Aviva

Les Jardins de Solene, entreprise luttant contre le gaspillage alimentaire et pour l'insertion des personnes en situation de handicap, a été retenue dans le cadre du concours de la Fabrique Aviva. Le projet vauclusien en appelle désormais aux votes afin de décrocher une importante dotation.
 
L’entreprise Les Jardins de Solene basée à Pernes-les-Fontaines dans le Vaucluse a été retenue dans le cadre du concours de la fabrique Aviva. Elle espère désormais faire partie des lauréats de la 4e édition et ainsi obtenir une importante dotation.

Pour se faire, l'équipe en appelle aux votes. L’objectif est d’atteindre 4500 votes pour faire partie des 25 premiers projets qualifiés. Les votes, ouverts jusqu'au lundi 3 juin, se font sur le site de la Fabrique Aviva en cherchant le nom de l'entreprise "Les Jardins de Solene".

Pour une agriculture locale respectueuse

L’entreprise Les Jardins de Solene a été créée en avril 2017 par Solene Espitalié via l’association Solid’Agri, face au constat d'un important gaspillage de fruits et légumes frais n'ayant pas le bon calibre, la bonne forme ou la couleur attendue.

L'entreprise veut lutter contre ce gaspillage alimentaire, favoriser une agriculture locale respectueuse de l’environnement et le circuit court : des pratiques de consommation plus durables, en somme.
Les salariés des Jardins de Solene vont collecter des légumes dits "déclassés" auprès des producteurs et les préparer dans leur atelier pour que ces produits soient prêts pour les restaurations collectives (hôpitaux, maisons de retraite, crèches…).

Les Jardins de Solene mènent en parallèle une action d’insertion professionnelle en embauchant des personnes handicapées adultes.

Les Jardins de Solene : bientôt une gamme pour les particuliers

Grâce à la dotation Aviva, les Jardins de Solene ont plusieurs projets : lancer une gamme de produits prêts à consommer et/ou à cuisiner pour les particuliers, embaucher, financer un outil numérique pour quantifier les impacts positifs au niveau environnemental, social et sociétal.

La dotation pourrait également permettre de financer des travaux de recherche sur des emballages plus écologiques, des bioemballages.

En 2018, la Fabrique Aviva a soutenu 35 grands gagnants avec des chèques allant de 15.000 à 85.000 euros. 140 projets finalistes ont reçu 2000 euros.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alimentation société entreprises économie