• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La recherche de gaz de schiste pourrait être relancée dans le parc du Luberon

Campagne anti-gaz de schiste.
Campagne anti-gaz de schiste.

Une consultation publique est en cours sur un projet de recherches d'hydrocarbures dans le parc du Luberon. Le permis de Cavalon autoriserait la société suédoise Thétis Oil à explorer les sous-sols pendant 5 ans. 48 communes du Vaucluse et 6 des Bouches-du-Rhône sont concernées. 

Par Annie Vergnenegre

Un nouveau permis de recherche de gaz de schiste serait sur le point d'être signé au coeur du Parc national du Luberon. Il autoriserait la compagnie pétrolière suédoise Thétis Oil AB à explorer le sous-sol du Luberon pour une durée de 5 ans, rapporte ledauphine.com.

Le conseiller général écologiste Olivier Florens et l'avocate avignonnaise Irène Bourré ont indiqué lors d'une conférence de presse avoir "débusqué" le projet sur le site internet du Ministère de l'écologie. Le document baptisé "Projet d’attribution de permis exclusifs de recherches d’hydrocarbures liquides ou gazeux conventionnels - Permis de Calavon" est toujours consultable en ligne.
Capture d'écran. / ©
Capture d'écran. / ©


Ce permis de Cavalon n'est qu'une reprise du permis de Gargas déposé en 2010 pour des recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux (PERH) sur les départements des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. Il est précisé que l’opérateur s’est engagé à ne pas avoir recours à la fracturation hydraulique des roches.

Etape vers l'exploitation


La zone concernée s'étend sur 870 km" soit 48 communes du Vaucluse et 6 des Bouches-du-Rhône, sur le territoire du parc national du Luberon, de Lagarde d'Apt à Sénas en passant par Cavallion ou l'Isle-sur-la-Sorgue. Ce territoire englobe 110.000 habitants.
La consultation publique préalable à la signature des ministres a débuté le 19 septembre et s'achèvera le 11 octobre. L'arrêté attend le dernier avis du conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des technologies avant d'être soumis à la signature de la ministre de l'écologie Ségolène Royal et le ministre de l'économie Emmanuel Macron.

Mobilisation citoyenne

Pour Olivier Florens vice-président écologiste du conseil général de Vaucluse, c'est un premier pas vers l'exploitation. Il ne voit pas ce qui pourrait empêcher l'arrêter d'être signé. Sur les ondes de France Bleu Provence, l'élu écologiste appelle à la mobilistation citoyenne:

Le public peut consigner ses observations à l'adresse suivante : http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/

De Gargas à Cavalon


En janvier 2013 les écologistes vauclusiens avaient déjà alerté sur les manoeuvres de la compagnie pétrolière Thétis qui avait déposé un permis de recherche de pétrole dans le Luberon par le biais d'une filiale. Olivier Florens dénonçait alors à la société suédoise d'avancer masquée et de dissimuler ses vraies intentions sur le gaz de schiste. 
Revoir le reportage de Robert Papin et d'Olivier Ducros-Renaudin :
De Gargas à Cavalon





Sur le même sujet

Albert Filippi (06)

Les + Lus