LEGISLATIVES DANS LE VAUCLUSE. Le FN balayé, les sortants résistent

Jacques Bompard / © Maxppp/ Vincent Isore
Jacques Bompard / © Maxppp/ Vincent Isore

A l'issue du second tour des élections législatives dans le Vaucluse, le ras-de-marée LREM ne s'est pas confirmé. Le FN perd son unique siège et les trois sortants encore en lice résistent. 

Par Annie Vergnenegre

Le second tour de ces élections législatives a réservé quelques surprises dans le Vaucluse. Tout d'abord La République en Marche présente dans les cinq circonscriptions du département ne confirme pas la déferlante attendue. 

Deux députés LREM 


La majorité présidentielle remporte seulement deux sièges. Dans la 1ère circonscrition, à Avignon, Jean-François Césarini l'emporte face à la jeune frontiste Anne-Sophie Rigault avec 58,09 % des suffrages. Il succède à la députée sortante PS Michèle Fournier-Armand qui ne se représentait pas. 

Recul FN à Carpentras 


Le Front national sort balayé de ce scrutin, lui qui ciblait plusieurs sièges dans le Vaucluse où il fait de bons scores ces dernières années. Il perd son unique siège de Carpentras sud, la 3e circonscription remportée par Marion Maréchal Le Pen. Hervé de Lépinau n'a pas réussi son défi. Il reste aux portes de l'Assemblée nationale à causede 421 voix de retard sur la candidate REM, Brune Poirson, en tête avec 50,67 %. 

La résistance LR


Les deux députés LR sauvent les meubles dans leurs circonscriptions. Le maire de Cavaillon Jean-Claude Bouchet comme Julien Aubert étaient en ballotage défavorable au premier tour. Ils sont tous deux réélus assez confortablement, avec 53,39 % dans la 2e circonscription pour Jean-Claude Bouchet opposé à Sonia Strapélias LREM. Julien Aubert l'emporte avec 50,89 % des voix dans la 5e circonscritption face à Jean Viard, le sociologue investi par  LREM. 

L'extrême-droite se maintient


Jacques Bompard a senti le souffle du canon dans la 4e circonscription. Pour ce qui est sans doute son dernier combat, le maire d'Orange a encore réussi à s'imposer in extrémis. En ballotage défavorable face une candidat LREM, Carole Normani. Il ne conserve son siège qu'avec 246 voix d'avance sur sa concurrente novice en politique. 






Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Stéphane Gauberti, Secrétaire général CGT au CHU de Nice 06)

Près de chez vous

Les + Lus