Des élèves s'endorment sans explication, une école élémentaire fermée dans le Vaucluse

L'école élémentaire Jean Moulin de Pernes-les-Fontaines, dans le Vaucluse, est fermée jusqu'au 15 février minimum. Les élèves ont brusquement souffert les jours derniers de vomissements et d'endormissements inexpliqués. Devant cette étrange épidémie, des prélèvements sont en cours d'analyse.

 

L'école élémentaire Jean Moulin de Pernes-les-Fontaines est fermée jusqu'au 15 février prochain dans l'attente des résultats d'analyse suite aux endormissements inexpliqués de certains élèves.
L'école élémentaire Jean Moulin de Pernes-les-Fontaines est fermée jusqu'au 15 février prochain dans l'attente des résultats d'analyse suite aux endormissements inexpliqués de certains élèves. © Google maps

En début de semaine, plusieurs élèves de l’école élémentaire Jean Moulin de Pernes-les-Fontaines, ont présenté des symptômes (endormissement, nausées...), sans signe de gravité indique la préfecture de Vaucluse, confirmant une information de France Bleu Vaucluse.

Des analyses ont été réalisées dans les locaux sur les fluides (eau, air) ainsi que l’alimentation.

"En réalité, les premiers élèves concernés l'ont été il y a 15 jours. Mais il n'était que deux ou trois dans une classe de CP, nous avons d'abord cru a une petite épidémie de gastro-entérite, même si cela n'explique pas les endormissements", indique Audrey Rieunier Peylhard, présidente de la FCPE de Pernes-les-Fontaines.

"C'est lorsque d'autres élèves de l'autre classe de CP ont été touchés à leur tour, que les inquiétudes ont été plus grandes".

"Des tests à la cuisine centrale et dans la cantine de l'école ont été effectués, tout s'est avéré normal", raconte la représentante des parents d'élèves. Avant la fermeture de l'école, il y avait environ sept à huit enfants concernés par classe de CP et quelques élèves dans une classe de CE2.

Autre témoignage, mêmes symptômes. Sébastien a sa fille en CP dans cette école.

"Elle a commencé à ressentir des endormissements, de légers maux de tête et quelques douleurs gastriques dès le retour des vacances début janvier".

"C'est réellement lors de la deuxième semaine que les symptômes se sont accentués, elle s'endormait quasi quotidiennement, dès la fin de matinée, après le repas ou même dans l'après-midi", explique Sébastien.

Ce qui est étrange, c'est que les symptômes disparaissent totalement lorsque la petite fille rentre chez elle. Elle ne les ressent ni le mercredi ni les week-ends, selon ses parents.

Aucun lien avec le Covid-19

Ces élèves ont eu une scolarité en pointillé. Après chaque symptôme, l'enfant devait rentrer chez lui. Peu de temps avant la fermeture de l'école, il fallait montrer un test PCR négatif pour revenir s'asseoir en classe. 

"Ce qui est encore plus incompréhensible, c'est que ce sont à chaque fois les mêmes élèves qui sont de nouveau touchés", indique Audrey Rieunier Peylhard.

Un médecin de l'ARS et une infirmière sont venus procéder également à des tests de saturation auprès des enfants.

"Par mesure de précaution, l’accueil des enfants au sein de l’école est suspendu à compter du jeudi 04 février 2021 jusqu’au lundi 15 février", indique la préfecture.

La continuité pédagogique s'est mise en place pour les élèves de l'école Jean Moulin. Pour les familles dont les enfants ont présenté des symptômes, elles continuent de faire toute une batterie de tests médicaux, pour tenter de trouver la raison de ces nausées, vomissements et endormissements toujours inexpliqués.

Un point de situation sera réalisé afin d’envisager la réouverture de l’établissement le lundi 15 février.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société